Dimanche 4 avril 2021 : Me Kassoum Tapo lance officiellement le MOREMA !

«Si tous les fils du pays venaient par leurs mains assemblées boucher les trous de la jarre percée, le pays serait sauvé». Cette belle citation du roi Ghezo du Dahomey reprise à juste titre par Me Tapo lors de la conférence de presse qu’il a animée samedi dernier pour parler du mouvement qu’il s’apprête à lancer le dimanche 4 avril du Mouvement pour la Refondation du Mali -MOREMA.

La conférence de presse avait pour objectif de porter à la connaissance du public la création du mouvement politique dénommé Mouvement Pour la Refondation du Mali- MOREMA, dont il est le président. Ce mouvement se veut être un cadre d’analyses, de réflexions et d’actions fondé sur le respect de la dignité humaine, la tolérance, la solidarité et la recherche de l’intérêt général sera officiellement lancé le dimanche 04 avril 2021 a déclaré Me Tapo. Il avait à ses côtés son confrère, Salif Sangaré du barreau de Montréal, représentant le mouvement au Canada.

Composé des organisations de la société civile, des partis politiques, des légitimités traditionnelles et religieuses, le MOREMA est un regroupement à caractère politique avec la vocation de se muer en parti politique qui veut fédérer toutes les énergies pour la reconstruction de notre pays, a-t-il précisé.

«Ouvert à toutes les filles et fils du pays, le nouveau mouvement né de la nécessité d’apporter une réponse à la crise structurelle, morale, politique et économique (pourvu de souscrire à ses principes) dispose d’un bureau provisoire qui sera remplacé dans les prochains jours par un organe central national» a dit l’ancien bâtonnier. Le processus d’implantation du mouvement démarrera dans les prochains jours pour donner à l’organisation un ancrage territorial national, a-t-il ajouté.

Pour ce qui est de la refondation du Mali, le conférencier déclare que celle-ci concerne à la fois la refondation politique, économique, sociale et culturelle, pour dit- il, repartir sur des nouvelles bases. Aussi estime-t-il qu’il est impérieux d’engager un véritable processus de refondation de la nation impliquant toutes les communautés maliennes et les groupes socio-politiques suivant une démarche construisant de la base vers le sommet les raisons du vivre ensemble, les valeurs fondatrices du Mali et les perspectives d’avenir.

«Nous sommes dans une transition qui est une période d’exception, avec des missions connues et une durée limitée dans le temps. Il faut l’aider à réussir sa mission pour aller à un régime démocratiquement élu. Si elle échoue, c’est le pays qui s’écroulera»

Alpha Sidiki Sangaré

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *