Don de sang au CSCOM en commune V : Le RPM sauve des vies…

A l’initiative de la section RPM, la commune V abrite du 14 au 18 janvier 2020, une vaste opération de don de sang au profit des malades et des FAMAS.

Le coup d’envoi de cette importante opération a été donné mardi dernier par le Secrétaire général de la Section RPM de la commune V du parti, Honorable Moussa Timbiné.

C’était dans la Cour de l’Association de Santé Communautaire de Kalabancoura – ASACOKAL – en présence de l’honorable Togola Jacqueline Nana, du maire Moussa Z. Doumbia, des autorités coutumières, des élèves de l’école de santé ‘’Kala Jata‘’ et de plusieurs militants du parti.

L’opération, selon l’honorable Moussa Timbiné, entre dans le cadre de la rentrée politique de la Section prévue samedi prochain. «Nous nous sommes dits qu’il serait bien de coupler cette rentrée avec une activité pour appuyer l’armée malienne. C’est pourquoi nous avons organisé cette série de dons de sang par l’ensemble de nos sous-sections en collaboration avec les ASACO de la commune V, le Centre National de Transfusion Sanguine dont nous avons bénéficié d’ailleurs de l’accompagnement technique et matériel. Le but est de montrer que la vie politique ne se limite pas à des activités purement électoralistes, il faut savoir être utile à sa communauté, à sa population. Il n’y a rien de plus sacré que le sang et c’est la chose la plus chère qu’on peut donner pour appuyer nos FAMAS. C’est aussi une manière pour nous d’être solidaires avec les malades», a expliqué le Vice-président de l’Assemblée nationale.

Il a invité les autres partis à suivre l’exemple. «L’initiative est du RPM mais la participation est prolétaire et c’est l’ensemble de la population qui est concerné. J’invite les autres partis à suivre le pas du RPM pour sauver le maximum de vie».

L’édile Moussa Z. Doumbia, à son tour, a salué les initiateurs et les personnes de bonne volonté qui sont venues donner leur sang pour soutenir les forces de défense et de sécurité qui ont plus que jamais besoin de tous les Maliens pour faire face à la crise sécuritaire.

L’opération se poursuivra jusqu’au samedi sur plusieurs sites sanitaires de la commune afin d’atteindre l’objectif visé qui est d’obtenir 1000 poches de sang.

Bintou Diarra

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *