Douane du Mali : Des technocrates et des agents de terrain recasés

KaneAu Mali, le développement et la bonne marche de nos services sont voués à l’échec grâce souvent à des visions politiques et à la méchanceté des chefs en charge des affaires. A chaque changement de chef d’attelage, c’est des toilettages qui se suivent sans tenir compte de l’intérêt de la nation. Avec cette pratique mal saine, on fait la peau aux cadres, aux agents honnêtes et aux technocrates indispensables pour la bonne marche des services. C’est le cas à la direction nationale des douanes et même dans certaines directions régionales. Ces cadres victimes des visions souvent politiques ne connaissent que le terrain. Malheureusement, ils sont recasés pour la plus part des cas à la direction générale. On s’en fiche, qu’ils viennent au bureau ou qu’ils restent à la maison car, il n’y a rien pour eux à faire. Cette pratique est de nature à empiéter nos recettes douanières dont la politique de l’autruche permet de nous faire savoir la hausse des recettes. Une pratique qui pourra difficilement continuer quand on sait que les importateurs maliens ne sont pas souvent des gens crédibles. La bonne marche d’une institution économique comme la douane passe forcement par la mise en service totale des agents formés pour le terrain pour faire valoir leur compétence. Outre la douane, cette pratique de recasement est monnaie courante dans nos services et même dans les départements. Elle est de nature à ralentir la bonne marche de nos services publics. La gestion politique des services est souvent de nature à mettre en branle, l’avancement des structures. Car, dans certains cas, les chefs ne savent pas qui reconduire à sa place, qui remplacé. C’est souvent la chasse à l’homme et non des réajustements qui ne cadrent pas avec le développement de nos services. Il y a des cadres qui ne sont pas à remplacer, mais à recadrer par rapport à de nouvelles visions.
Source : Le Dénonciateur

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *