Dr Marie Madeleine Togo dans certaines structures relevant de son département : Recenser les préoccupations pour agir

Le Ministre de la Santé et de l’Hygiène Publique, Mme Togo Marie Madeleine, a rendu lundi et mardi derniers, une visite au service de la médecine traditionnelle, à l’Institut National de Recherche en Santé Publique (INRSP) et à la Pharmacie Populaire du Mali.visite-ministre-sante
L’objectif de cette visite était d’aller rencontrer les personnels et s’imprégner des conditions de travail et de fonctionnement de ces services. Les structures visitées sont d’une importance capitale, car elles renferment les services de recherche et de formation du personnel sanitaire. Madame le ministre a pu constater de visu, les réalités de ces différentes structures relevant de son département.
« Nous avons comme mission de nous occuper des soins, mais nous avons aussi en charge les volets recherche et formation. Au niveau du département de la médecine traditionnelle, nous avons vu que la volonté y est nous avons aussi vu que la recherche au Mali en termes de plantes médicales offre des opportunités, mais il manque beaucoup de moyens. Il va falloir moderniser. Quant à l’INRSP, c’est le service qui lutte contre la maladie à travers ses laboratoires de recherche, d’analyse. Nous avons vu qu’on a beaucoup de chercheurs et cela est réconfortant, et dans tous les domaines pathologiques. Vous avez vu qu’il y a la recherche, l’accompagnement dans le diagnostic, le traitement de la tuberculose, du VIH/Sida, du paludisme, de la fièvre jaune, etc. Tous les prélèvements qui proviennent de l’intérieur du pays sont acheminés ici et les résultats sont très satisfaisants parce qu’il s’agit des résultats très fiables », a commenté Dr Marie Madeleine Togo.
Au niveau de la Pharmacie Populaire du Mali (PPM) de nombreuses doléances ont été évoquées dont la plus importante est le renforcement des moyens logistiques. Autre doléance formulée par la Direction de la PPM, c’est le règlement d’un reliquat de 4 milliards FCFA auprès de la DFM du Ministère de la Santé. Madame le ministre Marie Madeleine a dit avoir pris note de toutes ces doléances et a rassuré le personnel de la PPM que le souhait de son département est d’apporter une réponse adéquate à toutes ces demandes d’ici la fin de l’année 2016. Toutefois, elle a tenu à appeler le personnel de la PPM à plus d’engagement pour la survie de cette structure, symbole de la souveraineté malienne depuis 1960.
Catherine Tounkara *stagiaire*

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *