Eau, hygiène et assainissement à Dialakorodji : Les efforts du Rotary club Bamako Titibougou

Kalifa Diarra, Président du Rotary club de Bamako Titibougou, a présidé une conférence de presse sur la restitution des activités du Rotary club de Bamako Titibougou WASRAG Dialakorodji. Etaient présents à cet évènement, M. Nicolas Kouvahey, Gouverneur de Rotary Club Mali, Sounkalo Dembélé, WASRAG Mali, le Maire de la commune de Dialakorodji, le représentant de l’ONG JIGI et les représentants des bénéficiaires. C’était le 31 décembre dernier au restaurant « La Pause » à l’ACI 2000.Rottary club 001
Le but de cette conférence de presse était de faire le point sur les actions entreprises à travers le projet WASRAG dont l’objectif était de former les populations de Dialakorodji à la construction, la gestion et l’entretien des systèmes sanitaires. Il s’agissait de les aider à consolider leurs capacités à maintenir l’hygiène en créant des systèmes d’adduction d’eau potable, en construisant et en rénovant les latrines. Et ce, dans les écoles et les communautés. Le Rotary Club a également remis aux populations de nombreux lots comprenant des kits de lavage des mains, des brouettes, des kits scolaires, etc.
Pour que les actions se pérennisent sur le terrain, le Rotary Club Bamako Titibougou a jugé bon de créer dans 20 établissements scolaires de Dialakorodji, des clubs « Interact ». Ce qui permet également de mieux faire connaître le Rotary et ses actions et ainsi, attirer de nouveaux adhérents.
Selon Sounkalo Dembélé, l’initiative WASRAG consiste à former et à renforcer les capacités des populations afin qu’elles puissent bâtir, faire fonctionner et entretenir des systèmes sanitaires pour le bien-être dans un environnement sain. A l’en croire, le projet WASRAG a également permis la mise en place d’une coordination de groupement des femmes dont la plupart a bénéficié de formations dans la fabrication de savon.
Nicolas Kouvahey, Gouverneur du Rotary club Mali, a appelé les collectivités territoriales à collaborer avec le Rotary pour dégager des perspectives dans le cadre du développement communautaire.
Bourama Camara

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *