Elections présidentielles du 29 Juillet prochain : Plus de 60 associations et 10 partis politiques réclament la candidature de Soumana Sacko

Dans le cadre des élections présidentielles à venir, un meeting de signature des partis politiques, associations et personnalités a été organisé par le front populaire pole de la gauche patriotique, Républicaine, Démocratique, Sociale, Progressiste et Panafricaine. Objectif : solliciter la candidature de Soumana Sacko. C’était le Samedi, 05 Mai 2018 à Lafiabougou Chaba terrain, sous la présidence de Soumana Sacko président du parti CNAS FASO Hère accompagné du secrétaire général du comité exécutif du front populaire et plusieurs invités.

Après les mots de bienvenue par M. Idrissa Sagara, le secrétaire général du comité exécutif, M. Soumana Tangara a félicité et remercié tous les militants et sympathisants pour leur combat et leur détermination à faire du Mali, une nation de dignité et d’intégrité. À ses propos, le Mali a tendance à perdre toutes ses valeurs fondamentales qui faisaient son honneur et sa fierté partout dans le monde. L’occasion a été mise à profit pour M. Soumana Tangara, secrétaire général du comité exécutif du front populaire, pour mettre l’accent sur l’avènement de l’armée malienne qui date du 20 Janvier 1961 à la suite d’expulsion de celle du colon ayant signifié la clarté de notre indépendance via la défense de notre territoire par nos braves soldats hommes et femmes grâce à l’engagement de certains de nos compatriotes à l’époque. Il a aussi mis l’accent sur la difficulté actuelle d’application de l’accord pour la paix et la réconciliation issues du processus d’Alger dont la teneur porte atteinte au principe d’indivisibilité du territoire malien. Ajoutée à cela, une volonté manifeste du président de la République IBK à briguer le deuxième mandat malgré son inaptitude à relever les différents défis pour lesquels les Maliens lui ont placé leur confiance. Soumana Tangara précise ce qui suit : « Boua ne souhaite pas quitter le pouvoir, car lors de son voyage dans la cité des Balanzans, il dit avoir encore de pouvoirs à diriger le Mali ». A ses dires, même pour les propos qu’il a avancés à Ségou, les Maliens ne doivent plus accorder leur confiance à Boua. Avant de clôturer son discours, le secrétaire général du comité exécutif du front populaire a sollicité le concours de tous les patriotes à soutenir la candidature de Soumana Sacko pour l’amour et la sauvegarde de ce pays.
Pour sa part, le représentant des partis politiques et associations, M. Oumar Tientiki Dembélé affirme qu’ « il est hors question d’échouer cette fois ci ». Il a également montré aux femmes militantes, que l’heure est arrivée pour elles d’arrêter de vendre l’avenir de leurs enfants en échangeant leurs voix contre des tasses et des pagnes. Au nom des partis politiques et associations, il a réitéré son soutien à Soumana Sacko, président de CNAS FASO Hère.

Les organisateurs de ce meeting de signature d’accord de soutien à Soumana Sacko ont profité de l’occasion pour inviter les participants à transmettre à leurs militants la candidature de l’ancien premier ministre Sacko. Quant à Soumana Sacko, il promet la mise en place d’un plan décennal du développement économique et social une fois président de la république. Ce plan, à ses dires, permettra de lutter contre le chômage des jeunes, de lutter contre la corruption, de donner l’eau à tous les peuples maliens, d’équiper les militaires et de construire les écoles…

Mamadou DIARRA, Stagiaire
Source: Le Pays

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *