Emploi et Formation professionnelle : Les services centraux et régionaux se concertent

Afin de favoriser un meilleur cadre d’échange et de partage entre l’échelon national et les instances régionales en charge de l’emploi et la formation professionnelle, le département réunit semestriellement ses services centraux et régionaux dans un cadre de concertation. Le 6ème du genre s’est tenu, le mardi 29 novembre 2016, dans la salle de conférence de la Direction Nationale de l’Emploi. Il était présidé par Soumana Satao, Secrétaire général du ministère de l’Emploi et de la Formation Professionnelle.emploi-etbfformation-professionnelle-001
Instauré depuis 2014, le cadre de concertation des services centraux et régionaux en charge de l’emploi et la formation professionnelle se révèle être un excellent outil de gouvernance.
Monsieur Satao estime que ce cadre permet de suivre semestriellement « le chemin parcouru et les correctifs à apporter dans l’exécution des programmes d’activités. Chaque rencontre permet aux participants d’acquérir des connaissances à travers des modules de formation introduits dans le programme à l’effet de pallier le déficit de renforcement des capacités, gage certain de la qualité des services rendus aux usagers.
La Directrice Nationale de l’Emploi, Mme Dicko Fatoumata Abdramane, après avoir souhaité la bienvenue aux participants, a exhorté le gouvernement à accompagner les services centraux et déconcentrés dans leurs missions. Elle estime que la formation professionnelle est en train de remodeler le paysage de l’emploi au Mali. D’après elle, de grands chantiers sont en cours pour la création de l’emploi. Soumana Satao a souhaité que la synergie d’actions entre les structures du département, à tous les niveaux et entre toutes les formes d’organisations, directions nationales, services rattachés, organismes personnalisés et services d’appui, soit une réalité pour permettre à chacun d’avoir une vue d’ensemble des réalisations en matière d’emploi et de formation professionnelle. Ce qui constitue, selon lui, une valeur ajoutée et un plus grand impact aux réalisations. Il est convaincu que « la décentralisation comme mode de gouvernance est irréversible ». Par conséquent, il a invité les responsables à l’intégrer dans leurs actions de tous les jours.
Gaoussou M. Traoré

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *