Et de deux….aux USA : Ces jeunes maliens qui assassinent leurs mamans !

Après Rabia en 2019, c’est le tour de Fatoumata Danson d’être abattue à bout portant par son propre fils le mardi dernier…

Mais, qu’est-ce qui arrive à certains de nos jeunes nos compatriotes aux USA pour ainsi s’en prendre à leur génitrice ? Le dernier drame sur le triste registre s’est passé à New York le 26 janvier 2021. Fatoumata Danson, 39 ans, a reçu une balle dans la tête tirée par son propre fils, Musa Camara, âgé de 22 ans.

Presque une semaine après, l’assassinat de Madame Camara par son rejeton continue de défrayer la chronique. Selon les archives judiciaires, six mois avant, Musa Camara aurait menacé de mort sa mère. Pour assurer sa sécurité, un ordre de protection et un bouton de panique auraient été mis à sa disposition, à l’intérieur du domicile. Malgré tout le mardi 26 janvier après 21 heures, Musa est parvenu à mettre menace à exécution en tirant à bout portant sur celle qui l’a mis au monde.

Après son forfait, il prit alors la poudre d’escampette et se retrouva à quelques mètres plus loin à East 100th Street. Là-bas, il tira sur homme de 29 ans, qu’il rate.

A la 110th Street, à Madison Avenue, alors qu’il tentait de tirer sur les policiers, il fut arrêté par ces derniers grâce à leur professionnalisme. De nos jours, ce genre de meurtre est devenu monnaie courante.

*On se rappelle : il y a presque deux ans, précisément en 2019, Rabia Touré, sœur de lait de feue Fantani Touré, a été elle aussi tuée par son propre fils aux USA.

Moulaye Hassane Haïdara

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *