Face à la maladie de la fièvre de la vallée du Rift : Le département de la santé met en branle un plan d’urgence

Une épidémie de fièvre hémorragique, une souche de la vallée du Rift qui touche les animaux et les humains, sévit au Niger à la frontière avec le Mali, les autorités sanitaires ont mis en place un plan d’intervention d’urgence. Il s’agit d’empêcher la maladie d’entrer au Mali. Le coût des mesures s’élève à 155 millions FCFA.
Selon le ministère de la santé et de l’hygiène publique, dès l’annonce de l’information, le comité technique et scientifique de lutte contre les maladies infectieuses, a mis les bouchées doubles pour préserver le territoire national de la maladie. Entre autres mesures, la mobilisation des équipes mobiles sur le terrain pour protéger les populations, l’organisation des campagnes de sensibilisation dans les langues locales, la vaccination massive du cheptel et la mise en place d’un cordon sanitaire au niveau de la zone concernée. Au total, c’est 155 millions de FCFA qui ont été mobilisés dans le cadre de ce plan d’urgence pour la collecte, l’analyse et l’intervention sur le terrain.
En tout cas, à la date d’aujourd’hui, les autorités maliennes rassurent que le Mali est exempt de tout cas suspect. On enregistre zéro cas contamination et zéro cas de décès au Mali.
DTK

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *