Fana, un Far West ?

Ville carrefour entre Bamako, Ségou, Dioïla, Béléco, jamais Fana n’a été aussi préoccupée par la question sécuritaire. De fin 2018 à 2019, la population a connu plusieurs crimes crapuleux. La dernière découverte macabre a eu lieu la semaine écoulée au marché situé en plein centre-ville: celle du corps sans vied’une personne démente. Elle était connue sous le sobriquet de ‘’Béret Rouge’’ du fait de son penchant pour l’uniforme. La nouvelle a fort ému la population de Fana.

Détail troublant : à l’instar de la plupart des précédentes découvertes du genre, la victime était décapitée et son corps vidé de son contenu sanguin, vraisemblablement recueilli à des fins maléfiques. En mai 2018, une fillette albinos avait été arrachée à sa maman et retrouvée dans la même posture.

D.Togola

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *