Gestion des problèmes liés à l’hivernage : La Protection civile dévoile ses stratégies

La Direction générale de la Protection civile mène en cette veille d’hivernage des activités pour prévenir d’éventuelles  inondations.

La salle de conférence de la Direction générale de la Protection civile a abrité le jeudi 28 mai, le traditionnel échange sur la gestion des problèmes liés à l’hivernage. Il a réuni le Directeur général de la Protection civile, Colonel-major Seydou Doumbia et les responsables des services centraux et structures concernées.

Lors de son intervention, le directeur Doumbia est d’abord revenu sur le bilan de la gestion des catastrophes de 2019 qui ont enregistré 49 inondations à travers le pays. Les régions de Koulikoro, Ségou et Tombouctou ont été les plus touchées. Ces inondations, a-t-il fait savoir, ont affecté 3.944 ménages avec 41.008 sinistrés, 24 pertes en vies humaines, la destruction partielle ou totale de 5.315 maisons et de 457 latrines.Le cheptel a perdu quelque 2.888 têtes.

« La Direction générale de la protection civile a pour mission d’élaborer les éléments de la politique nationale en matière de protection civile et de veiller à la mise en œuvre de cette politique. En application de ces dispositions, notre structure chaque année, à la veille de l’hivernage mène des activités qui sont entre autres : le renforcement des capacités d’interventions des équipes de la protection civile, la mise à niveau des plans d’aide aux sinistrés, l’activation de la plateforme nationale pour la réduction des risques de catastrophe, la sensibilisation au curage des caniveaux et collecteurs, à l’interdiction ou la fermeture des plages pendant l’hivernage», a-t-il souligné.

Il s’est par ailleurs appesanti sur les effets néfastes des inondations avant d’inviter la population au civisme et au respect des normes. Le Directeur général de la protection civile a rappelé le respect des mesures-barrières contre la Covid -19 et celui des consignes de sécurité contre les risques d’inondations et de foudre.

Le Directeur général de Mali-Météo, Djibrilla A. Maïga, a annoncé que la saison pluviométrique 2020 sera bonne, selon les prévisions.  «…On continue de croire qu’il y aura un démarrage précoce ou normal notamment dans le sud du pays. On attend également une fin tardive des pluies….Toutes les conditions sont réunies pour une bonne saison de pluie. Mais quand la saison est bonne, il va y avoir des conséquences et ces conséquences éventuelles seraient probablement des inondations. Donc, par rapport à cette situation, il faut forcément des mesures d’accompagnement », a-t-il laissé entendre.

En plus de ces interventions, le Directeur national de l’assainissement et du contrôle des pollutions et des nuisances, Inspecteur général Ousmane Sidibé, le Directeur national de l’hydraulique, Yaya Boubacar, le Directeur national adjoint de l’urbanisme, Mahamadou Ouologuem, ont édifié davantage l’assistance sur les dispositions prises au niveau de leurs structures respectives pour face aux problèmes habituellement liés à l’hivernage dans notre pays.

Bintou Diarra

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *