Gestion Marketing des Destinations Touristiques : Le COMCEC outille les cadres de l’Afrique de l’Ouest

Dans le cadre de son 6ème Appel à Projet, le COMCEC a organisé le lundi 8 juillet à l’hôtel ONOMO un atelier pour le renforcement des capacités des Organismes de Gestion de Destination de 8 pays d’Afrique de l’Ouest. La cérémonie d’ouverture était présidée par Nina Walett Intallou, ministre de l’Artisanat et du Tourisme, en présence de Sidi Keïta, Directeur Général de Mali Tourisme.

De nombreux cadres nationaux et de la sous-région – Burkina Faso, Côte d’Ivoire, Guinée, Sénégal et Togo – ont pris part à la formation. Les travaux ont été marqués par trois présentations : la structuration et le fonctionnement des organismes de Gestion de destination ; la Gestion marketing et commerciale des destinations ; et l’élaboration de nouveaux produits.

L’activité touristique de l’Afrique de l’Ouest est confrontée à la crise multidimensionnelle, notamment sécuritaire. Un fait qui n’a pas enlevé son caractère d’industrie attractive et concurrentielle. Pour résister à cette implacable concurrence dans ce monde d’aujourd’hui interconnecté et de plus en plus ouvert, les professionnels du secteur n’ont d’autre choix que d’être encore plus performants pour s’adapter à une demande multiforme et plus exigeante. D’où la nécessité de les outiller en connaissance de Gestion Marketing des Destinations Touristiques.

Pour Nina Wallet Intallou, il devient capital pour son département de veiller à la fois à la bonne satisfaction des visiteurs tout au long de leur séjour, dans les pays respectifs de l’Afrique de l’Ouest afin de s’assurer que les zones visitées bénéficient des retombées équitables pour leur développement durable. C’est, explique-t-elle, pour cette raison que le Mali a, «dans le cadre du 6è Appel à Projet du COMCEC, présenté et obtenu le financement d’un projet de renforcement des capacités des Organismes  de Gestion des Destinations des huit (8) pays de l’Afrique de l’Ouest».

La ministre de l’Artisanat et du Tourisme d’ajouter que le projet s’inscrit aussi dans le cadre du renforcement des partenariats bilatéraux dans le domaine touristique entre le Mali et les différents pays bénéficiaires du projet. Ce, à travers  des cadres travaillant dans les départements ministériels, les agences et offices de promotion touristique.

Avant d’ouvrir solennellement les travaux, Mme la ministre a vivement souhaité qu’ils servent à outiller suffisamment les participants. Ce, afin qu’ils puissent «mettre en place des lignes directrices indispensables à l’amélioration de la fréquentation» des 8 pays et au-delà.

Gaoussou M. Traoré

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *