Hawa Traoré : Une tête bien faite, un amour ardent pour le Mali

Hawa Traoré fait aujourd’hui sienne la belle et légendaire citation du roi Ghézo du Benin ’’Si tous les fils du pays venaient par leurs mains assemblées boucher les trous de la jarre percée, le pays sera sauvé ». Message reçu cinq sur cinq.

En effet, après de brillantes études supérieures en France, cette tête bien faite (1ère nationale au Baccalauréat malien dans la Série Sciences Exactes et au Concours national franco-malien de Bourse d’excellence en 2008) rentra au bercail pour se mettre au service de sa patrie et contribuer au processus de développement social, économique et culturel. Se sentant redevable vis-à-vis de son pays qui lui a accordé une Bourse d’excellence de 5 ans pour couronner ses remarquables performances scolaires, le patriotisme chevillé au corps, elle lança en février 2018 la première Start -up de Taxi-moto.

Cette entreprise citoyenne qui emploie 150 chauffeurs, une quarantaine de personnel administratif, dont 30 femmes, a considérablement réduit les difficultés de déplacements des populations. Lesquelles se déplacent trois fois plus rapidement et moins cher que les moyens de transport classiques. Ce qui lui valut la reconnaissance de Mali Digital Awards (MDA) qui lui décerna les Prix de Meilleure Start – up digitale et celui de Meilleure solution de mobilité.

A sa place, combien de jeunes auraient pu résister à cette envie presque maladive de se fixer à l’hexagone jugé plus propice à l’épanouissement humain ? Ou se seraient jetés dans les bras d’un Français de souche pour avoir la nationalité afin de mieux profiter des plages ensoleillées à l’ombre des géants cocotiers ! Raisonner ainsi c’est mal connaitre cette femme à la beauté foudroyante déjà forte de sa grande expérience en entrepreneuriat, Gestion de Projets Industriels et Techniques pour qui, l’intérêt du pays prime sur les considérations individualistes et égoïstes.

Titulaire d’une Licence en Mathématiques à l’Université Joseph Fourrier (UJF) obtenu entre 2008 -2011, d’un Diplôme d’ingénieur en Génie Mécanique et Industriel de la prestigieuse Ecole Nationale Supérieure des Arts et Métiers (Une des meilleures écoles d’ingénieur de France formant pour l’industrie depuis plus de 200 ans) elle dispose de solides connaissances sur le métier d’industrie de la conception au dimensionnement des pièces et structures à la valorisation des déchets par l’industrialisation et l’organisation des chaînes de productions et des ateliers.

De 2013 à 2014, elle a été Ingénieur-analyste en charge du cycle de vie (AVC) d’un Avion Zodiac Aerospace à Toulouse en France, assistante-Ingénieur mécanique pour l’étude de la mise en œuvre d’une unité de production d’aubes de turbines de moteur d’avion LEAP Mecachrome pour Airbus.

Elle a, en outre, fait ses preuves dans des grands projets où elle a servi comme assistante chef de projet BTP au compte du plus grand chantier de centrales nucléaires en Europe réunissant 1000 entreprises et 4000 travailleurs : Centrale nucléaire European Presurise Reactor (EPR), Responsable Planification de production BTP en charge du marché de revêtement anticorrosion de la centrale nucléaire de 2014 à 2017 en Normandie en France. Cette grande expérience, elle la partage avec les étudiants de l’Ecole Normale d’Enseignement Technique et Professionnel (ENETP) de l’Université de Bamako où elle sert, depuis février 2018, comme enseignant-chercheur bénévole. Dans une autre vie, Hawa Traore a été Présidente de l’Association des boursiers d’excellence du Mali, de la Cellule pour le développement de 2008 à 2012 et animatrice d’ateliers de danses traditionnelles maliennes à l’espace culturels Beaumont et Tourlaville.

Qui peut mieux ? La voie est libre !

Alpha Sidiki Sangaré

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *