Ibrahim Abocar Maïga dit Akiss, Directeur d’école : « C’est elle qui peut amener le développement de Goundam à bon port »

ibrahim-a-maiga«L’avènement d’Oumou Sall à la tête de la mairie de Goundam a coïncidé avec un conflit qui existait entre les agriculteurs, les pêcheurs et les éleveurs. Elle a eu l’amabilité et la compréhension de gérer ce conflit en organisant les paysans, les éleveurs et les pêcheurs dans le cadre d’une concertation. Elle a pu les amener à calmer leurs ardeurs. Actuellement, ils collaborent et il n’y a plus de conflit entre eux. Dans le cadre de la santé, elle a construit un centre de santé communautaire qu’elle a équipé, a recruté des travailleurs et amélioré sa fréquentation par le biais de l’ASSACO.
Sur le plan de l’éducation, précisément dans mon école, elle a fait construire trois salles de classe en dur. Pour l’alimentation scolaire, la fourniture des écoles et le mobilier scolaire, avec l’appui de son conseil communal, elle fait de son mieux. Dans le cadre de l’hydraulique, elle a œuvré à faire une installation et a augmenté la capacité des bornes fontaines afin que les populations puissent s’approvisionner en eau. Au niveau de l’élevage, elle a pu organiser les éleveurs en coopérative avec les pêcheurs pour former des organisations de la société professionnelle (OSP). Dans ce même cadre, elle a construit un centre multifonctionnel pour les femmes avec des ateliers socio-professionnels, organisé des journées de formation et de sensibilisation pour que les femmes travaillent et chaque groupe dans son atelier suivant sa professionnalité jusqu’à la survenue de l’occupation en 2012. Durant cette période chaude, elle a continué à œuvrer pour apaiser les populations de Goundam et pour leur sécurité partout à travers le Mali et à l’extérieur en participant à des fora pour ramener la paix. Tout ça au bénéfice des populations de Goundam. Durant l’occupation, ses œuvres sociales ont outrepassé même la commune. On se rappelle qu’au moment où les bandits armés ont amené les otages de Bintagoungou à Ber, c’est elle qui s’est investie à travers ses relations nationales et internationales pour pouvoir ramener les otages et les remettre à leurs parents.
Pour nous, durant les dix ans, Oumou a été un véritable leader et elle a fait développer la commune urbaine de Goundam. Les populations, pour les élections à venir, sont en train de s’organiser pour lui accorder, une fois de plus, leur suffrage afin que les réalisations qu’elle a commencées puissent aller au bout, et celles qu’elle envisage, bien sûr qu’elle en a fait beaucoup mais il reste à faire, soient développées pour que tous, de part et d’autre, profitent de ses expériences.
Oumou Sall représente pour les goundamiens le salut. C’est elle qui peut amener le développement de Goundam à bon port. Il y a d’autres responsables et cadres qui mouillent le maillot, mais aujourd’hui, c’est elle que les goundamiens voient pour que le développement de la commune soit ce qu’ils souhaitent ».
Propos recueillis par A.M. Bangou dit Ecrivain depuis Goundam

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *