Infrastructures d’eau potable : La SONATAM au chevet des populations

La Société Nationale des Tabac et Allumettes du Mali (SONATAM) a volé au secours des populations Filamana (commune de Koussan, cercle Yanfolila) et le quartier Sabalibougou en Commune V du district de Bamako.

Un forage à Filamana

C’est une grosse épine que vient d’enlever la Société Nationale des Tabac et Allumettes du Mali (SONATAM) des pieds des populations de la localité de Filamana (commune de Koussan, cercle Yanfolila). La société a doté cette localité d’un forage d’une valeur de 10 millions FCFA. La cérémonie d’inauguration a eu lieu le lundi 20 mars 2017 en présence des autorités administratives, locales et coutumières et une foule des grands jours venue témoigner leur reconnaissance à la SONATAM.

La réalisation de ces forages est le prolongement d’une série d’activités que la SONATAM a entreprises depuis plusieurs années.

Ainsi, pour l’inauguration du forage de Filamana, la délégation conduite par le représentant du Directeur général de la SONATAM, Youba Ould Messaould, accompagné de Thierno Hady Kanté, Directeur des ressources humaines, a été accueillie lundi à Filamana par le Chef coutumier Djoumé Sangaré qui a remis 12 colas en guise de bienvenue à la délégation.

Dans son mot de bienvenue, le Chef coutumier Djoumé Sangaré qui a salué le geste à sa juste valeur et n’a pas caché sa joie. Au nom de l’ensemble des populations de Filamana, il a remercié la SONATAM pour cette généreuse donation.  Le maire de la commune de Koussan, Daouda Sangaré, s’est dit honoré pour le choix porté sur sa commune. Il a remercié les donateurs du forage qui selon, lui, va faciliter l’accès à l’eau potable de la population.  Pour le représentant du Directeur général de la SONATAM, Youba Ould Messaould, le choix porté sur Filamana n’est pas un fait du hasard car, dit-il, le village a été ciblé comme étant dans un grand besoin d’eau potable. Il a souligné qu’à travers ce geste, la SONATAM est venue exprimer sa solidarité à l’endroit des populations, bien évidemment en complémentarité et en accompagnement des efforts des hautes autorités. Enfin, il n’a pas manqué de lancer un appel à l’endroit des bénéficiaires pour l’entretien et le bon usage du forage au bénéfice de toutes les populations.  Le Directeur des Ressources humaines, Thierno Hady Kanté, pour sa part,  dira que la SONATAM intervient dans plusieurs domaines en plus des infrastructures  d’eau potable. Il a invité le maire de la commune de Koussan  à mettre en place un comité de gestion afin que chacun puisse en bénéficier. Le sous-préfet de Filamana, Mamoudou Diallo, a remercié la SONATAM pour la réalisation du château d’eau qui va abréger les difficultés d’accès à l’eau potable des femmes et des enfants qui selon lui, passaient des heures pour pouvoir remplir un bidon d’eau. « Cela n’est plus qu’un mauvais souvenir », a-t-il dit avant de rassurer que l’entretien du forage ne fera pas défaut.

Bintou Diarra, stagiaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *