Installation des autorités intérimaires : Tombouctou, c’est aujourd’hui !

L’installation des autorités intérimaires à Tombouctou qui était prévue le 03 mars dernier a été reportée sine die à ce lundi 06 mars, après un dénouement de la tension provoquée par l’occupation du conseil régional par des groupes armés.

Dans un communiqué rendu public vendredi dernier, la coordination des mouvements dissidents (Coalition des Peuples de l’Azawad CPA, Coordination des Mouvements et Forces Patriotiques de Résistance CMPFR2, Mouvement pour le Salut de l’Azawad MSA, Congrès pour la Justice de l’Azawad MJA et les dissidents de la plateforme de Tombouctou) ont a annoncé qu’ils sont parvenus à un compromis avec le gouvernement. « Vu la tension qui a persisté dans la ville et qui a souvent été mal interprétée, nous, délégués des mouvements ci-dessus cités, avons jugé nécessaire de rencontrer le ministre de la réconciliation. Ce qui fut fait et la rencontre a été sanctionnée, après 4 heures de discussions franches et constructives et de commun accord avec nos chefs hiérarchiques au niveau national, par un compromis. La prise en compte de nos préoccupations sur la question des autorités intérimaires, à savoir notre exclusion des décisions et autres dispositions, avons jugé à partir de cet instant, de lever l’état de siège sur le conseil régional de Tombouctou. Nous nous engageons à respecter et à faire respecter les propos tenus lors de la discussion et souhaitons pour le bonheur des communautés, un succès dans la mise en place des autorités intérimaires », peut-on lire dans le communiqué.

Ce report a évité de justesse un risque d’affrontement entre les groupes armés. La tension était telle que dans la cité des 333 Saints, les commerces avaient déjà fermé leurs portes.

DTK

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *