Interpellation de Ras Bath : La main cachée du ministre Tièma Hubert Coulibaly ?

Dans la nuit du 15 août 2016 aux environs de 19 heures 30 minutes, Ras Bath, le chroniqueur de la radio Maliba FM a été interpellé, au moment où il montait pour son émission hebdomadaire ‘’carte sur table’’de 21 heures.
Selon nos informations, les gendarmes du SIJ (Service d’Investigation Judiciaire de Bamako) l’ont interpellé pour un interrogatoire qui, jusqu’au moment où nous mettons sous presse, les motifs étaient incohérents de l’avis de beaucoup de personnes.
Selon nos investigations, Ras Bath et le ministre de la justice Me Mamadou Ismaël Konaté travaillaient en complicité mains dans la main. C’est pour cela que bon nombres de personnes ne comprennent pas les raisons de son retournement de veste. Mais, on nous apprend qu’il y a la main cachée du ministre de la défense Tièma Hubert dans cette affaire suite aux attaques du chroniqueur à l’endroit d’ASAM-SA (Assistance Aéroportuaire du Mali) qui serait la chasse gardée de son Papa.
Le ministre de la justice Me Mamadou Ismaël Konaté travaillait en complicité ou du moins concoctait des choses avec Ras Bath. Pour preuve, ils se sont vus selon nos investigations le 09 août 2016 entre 13 h et 14h dans son bureau à la cité Administrative. Connaissant Ras, il aurait enregistré leur conversation avant de lui rassurer qu’il reviendra en long et en large sur tout ce qui a été dit. Pour vérifier cette information, nous avons tenté en vain de entrer en contact le ministre mais silence radio. Ras non plus n’a daigné nous recevoir à propos.
Notre source nous apprend aussi que cette arrestation est liée à l’affaire ASAM-SA que le chroniqueur avait commencé à dévoiler les dessous. Le ministre de la justice et Ras Bath ont longuement discuté aussi sur cette affaire lors de leur entretien. Le lendemain, les deux ministres c’est-à-dire Konaté et Tiéman Hubert et son père qui serait de l’ASAM-SA, se sont rencontrés à huit clos. C’est après que son arrestation a été décidée.
Comment pouvons nous comprendre que Ras, durant des mois maltraitait toutes les institutions de la République, ainsi que des personnes physiques et qu’aucune sanction n’est tombée. Alors, pourquoi ce revirement de dernières heures?
On peut dire sans risque de se tromper que c’est à cause de l’affaire ASAM-SA que tout est partie. Cela avec la complicité du ministre de la défense Tièma Hubert qui n’a pas certainement apprécié des attaques contre ses intérêts.
Il faut aussi souligner la visite du ministre Konaté au SIJ avec le Directeur de la Gendarmerie Nationale à 2 heures du matin, pour fouiller la cellule du présumé détenu Ras Bath. Cela veut dire tout simplement ce que ça veut dire ! Après une fouille sans suite et comme si cela ne suffisait pas, le tout puissant ministre veut chercher la poue sur la tête des pauvres gendarmes.
Source: Le Dénonciateur

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *