Journée Internationale de la Radio au Mali : Mettre les radios au service de la paix

« Le rôle de la radio dans la consolidation de la paix au Mali », c’était le thème d’une conférence-débats organisée par l’Union des Radios et Télévisions Libres du Mali (URTEL), le 13 février 2017 à la Maison de la Presse.

Cette conférence a été co-animée par Tiona Matthieu Koné, ancien directeur de la communication et des relations publiques à l’Energie du Mali-SA et Marcel Faye, coordinateur du Studio Tamani.

Dans son mot de bienvenue, le Président de l’URTEL, Bandiougou Danté, a indiqué qu’il y a d’abord des défis de formation professionnelle, d’équipements à relever afin que les radios puissent jouer pleinement leur rôle. Au nom du Ministre de l’Economie Numérique, de la Communication, Porte-parole du Gouvernement, Gamer Dicko a invité les acteurs des radios à plus de responsabilité dans leurs émissions et animations.

Après avoir rappelé que la radio est le principal moyen d’information et de communication de masse, Tiona Matthieu Koné a reconnu qu’il y a des choses à améliorer. « Pour que la radio joue le rôle de la consolidation de la paix, il faut la conscientisation, la formation et la crédibilité».Pour le conférencier, les hommes de radio doivent également chercher à connaître les causes du problème avant de contribuer à la sensibilisation et à l’apaisement. Pour relever ce défi, Tiona Matthieu Koné a appelé les journalistes et animateurs à savoir faire le dispatching de la parole à l’auditoire. « Peut-être également que la quantité et la qualité des émissions font défaut, mais je pense que la presse doit être associée à la collecte des informations. Parce que nous ne sommes pas indifférents », a-t-il ajouté.  Quant à Marcel Faye, il trouve que les agents de radio doivent travailler à l’image d’un commerçant au marché. Cela, pour pouvoir répondre aux attentes de l’auditoire dans la langue qu’il comprend. « La radio doit être un outil de cohésion et non de division », a-t-il rappelé.

Ousmane Ballo

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *