La malchance des marocains

Cette première étape n’a pas porté chance aux coureurs marocains. En effet, à Kita, une incompréhension a été fatale à l’équipe marocaine qui s’était bien positionnée pour remporter l’étape. Les marocains avaient compris que le premier passage à la tribune officielle est l’arrivée finale. Or, il fallait faire un circuit dans la ville. Une fois le premier passage, les deux marocains en tête ont baissé les bras. Cette erreur d’appréciation des marocains a porté bonheur aux cyclistes maliens qui ont raflé les trois premières places.

Les marocains et les ivoiriens exempts de panne

Lors de cette première étape, ce sont les ivoiriens et les marocains qui n’ont pas connu de pannes. Les cyclistes des autres pays participants ont trop souffert des pannes à répétition. Les mécaniciens ont fait l’objet d’une grande sollicitation.

B. Camara

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *