La police nationale au four et au moulin : 14ème: Les hommes de Compol Tounkara ne chôment pas

Les hommes de la Divisionnaire Kadiatou dite Kady Tounkara ont interpellé en espace de quelques jours un fabriquant d’armes artisanales, un présumé meurtrier et un braqueur muni d’un faux pistolet.

Le fabriquant d’armes artisanales…

Le 30 janvier dernier, aux environs de 15 heures, les hommes du commissaire divisionnaire Kadiatou dite Kady Tounkara ont interpellé à Banconi- Koyoumani, près du marigot, un fabriquant d’armes artisanales. Y. Koumaré est son nom, la quarantaine, natif de Didiéni dans le cercle de Kolokani, a reconnu n’avoir aucune autorisation des autorités compétentes.

La perquisition effectuée à son domicile a permis à l’équipe d’intervention du commissariat de police du 14ème arrondissement de saisir trois (03) fusils de chasse, cinq (05) pistolets, onze (11) cartouches de 12 calibre, tous de fabrication artisanale. Sur place, les limiers du commissaire divisionnaire Kady Tounkara ont également découvert trois (3) machines de fabrication d’armes et ses accessoires, six (6) téléphones et trois (3) motos Jakarta.

48 heures après cette interpellation, c’est-à-dire le 1er février, le commissariat de police du 14ème arrondissement reçoit un coup de fil matinal du médecin-chef du centre de santé communautaire de Djénékabougou à Djicoroni Para. Il informa de l’arrivée d’un individu de sexe masculin, poignardé au marché. Immédiatement, l’officier de police de permanence effectua le déplacement. Sur les lieux, il découvrit un homme sans vie allongé dans une moto tricycle. Il fit le constat et le compte-rendu à Mme le commissaire qui informa le Procureur de la République près le Tribunal de Grande Instance de la commune IV du district de Bamako, comme l’exige la procédure en vigueur. Après les différentes formalités, le corps de l’apprenti boucher a été remis à sa famille pour des fins d’hunimation.

….Le meurtrier est un apprenti boucher

La commissaire divisionnaire Kady Tounkara ordonna à ses éléments de tout mettre en oeuvre pour faire la lumière sur cette affaire criminelle. Les informations obtenues ça et là ont permis d’identifier rapidement l’auteur de cet acte crapuleux qui n’est autre qu’un jeune apprenti boucher répondant au nom de Madane Koné, âgé de 29 ans et domicilié à Sébénicoro. Une équipe a été dépêchée au marché pour le cueillir. Il a été conduit dans les locaux du commissariat pour être interrogé avant son transfert devant le Procureur de la République.

Le 02 février 2021 aux environs de 06 heures du matin, une équipe de patrouille du même commissariat reçoit une communication radio de la salle du commandement de la Police nationale faisant état d’une tentative de braquage dans la Cour de MG Distribution sise à Hamdallaye ACI 2000, non loin de la Boutique ORCA. Konaté, le jeune braqueur, à peine la vingtaine, avait obligé les 5 agents de sécurité en poste à se mettre à plat ventre, en les menaçant d’une arme à feu de leur sauter la cervelle s’ils ne le laissaient pas emporter une moto.

…Le braqueur détenteur de faux pistolet

De sa position au sol, l’un des agents de sécurité remarqua que le jeune Konaté dispose d’un faux pistolet. Il sauta et neutralisa le braqueur avant de faire appel à la Police. C’est ainsi que le braqueur détenteur de jouet d’enfant de pistolet a été remis à l’équipe de patrouille du 14ème arrondissement.

Ces opérations menées par la commissaire divisionnaire Kady Tounkara et ses hommes cadrent parfaitement avec les nouvelles directives du directeur général de la Police, Contrôleur général Souleymane Traoré et du ministre de la Sécurité et de la Protection civile, Colonel Modibo Koné.

Moulaye Hassane Haïdara, stagiaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *