L’agent infiltré qui avait permis de localiser Amadou Koufa a été exécuté

Démentant sa propre mort dans une vidéo de propagande, Amadou Koufa aurait réussi à fuir après le raid des militaires de la force Barkhane, selon une source au sein des renseignements maliens. L’agent infiltré qui avait permis de le localiser a été exécuté par les hommes du chef jihadiste.La vidéo de propagande sur laquelle apparaît Amadou Koufa a surpris les milieux sécuritaires à Paris et à Bamako. Pourtant, à la suite du raid que les militaires de la force Barkhane avaient mené le 22 novembre 2018, aucune preuve formelle de sa mort n’avait été apportée.

Deux soldats français de Barkhane blessés au Mali

Deux soldats français de la force Barkhane ont été sérieusement blessés dimanche dans l’attaque de leur campement temporaire dans le centre-est du Mali, près de la frontière avec le Niger, a annoncé lundi l’état-major français.

Les deux soldats blessés ont été évacués vers un hôpital militaire en région parisienne. L’unité française a été la cible d’une « attaque complexe » dans le secteur d’Akabar (région du Liptako), qui a débuté dimanche à la mi-journée avec l’explosion d’un véhicule piégé, repéré puis stoppé par des tirs « à trente mètres des militaires de Barkhane », a décrit le porte-parole de l’état-major, le colonel Patrik Steiger. L’attaque s’est poursuivie avec l’irruption d’«une quinzaine de combattants terroristes sur des motos, repoussés par des tirs » français, a-t-il précisé. Dix minutes après le début de l’attaque, des Mirages 2000 ont fait un «show of force » (vol à très basse altitude), sans toutefois ouvrir le feu, a-t-il ajouté.

Source : Jeune Afrique

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *