L’Ambassadeur des USA à la Maison de la presse, jeudi dernier : «La communauté internationale est un peu frustrée ….»

Cela à cause du fait que  deux ans se sont écoulés sans une application complète de l’accord. Il a fait cette déclaration  à la faveur d’une visite à la maison de la presse, jeudi 6 septembre 2019.

Six mois après son arrivée comme Ambassadeur des USA au Mali, Dennis B. Hankins, s’est rendu à la Maison de la presse. Il a été reçu par Dramane Aliou Koné, président du comité de pilotage de la Maison de la presse,  en présence d’Alexis Kalambry (vice-président), Daouda dit Tougan Konaté, Mahamadou Talata Maïga. Le diplomate était accompagné de la conseillère aux affaires sociales et du chargé à la communication de l’Ambassade. L’entretien a été suivi d’une visite des locaux et d’échanges avec les journalistes.

Au cours des échanges, les journalistes ont édifié l’Ambassadeur Dennis B. Hankins, sur les problèmes fondamentaux de la presse malienne, lesquelles  se rapportent à l’environnement économique, la liberté d’expression…

Abordant les questions nationales, Dennis B. Hankins, a déclaré que les problèmes auxquels le Mali est confronté sont complexes. « Les problèmes sont complexes, nous saluons les efforts du gouvernement », a affirmé le diplomate.

Selon lui, sans sécurité, il n’y a pas de développement. « Les USA coopèrent avec les services de sécurité maliens et sont engagés auprès des forces comme la Minusma. Pour nous, c’est important que le Mali se dote de sa propre stratégie sécuritaire. Nous essayons de voir comment nous pouvons renforcer la sécurité dans la région Sahel. Il y a des rencontres dans ce sens. Les conflits prennent assez de temps, mais c’est petit à petit qu’on arrive à y faire face. La communauté internationale est un peu frustrée du fait que deux ans se sont écoulés sans une application complète de l’accord. Il y a des problèmes, mais nous sommes toujours engagés et souhaitons que cette année soit celle de l’application complète de l’accord pour la paix et la réconciliation issu du processus d’Alger », a expliqué Dennis B. Hankins.

Daouda T Konaté

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *