L’ambassadeur du Faso, Kodio Lougué : « Nous sommes fiers de ce que Haïdara fait pour la paix »

Le Burkina Faso, selon son ambassadeur à Bamako, le Général de Brigade Kodio Lougué, est fier de ce que le Guide spirituel d’Ansardine fait pour la paix et la cohésion sociale dans la sous-région. C’est sur invitation de Mme Hadja Fatoumata Ouattara Sanou, ministre de l’Economie numérique et des Postes, présidente de l’Association ‘’Wili’’ du Bobo que Haïdara a effectué un voyage dans son pays pour prendre part à une cérémonie de prière pour la paix et la cohésion sociale au Faso et dans la sous-région.

A cette occasion, il a été reçu par le président Roch Marc Christian Kaboré qui a décidé de lui décerner la distinction honorifique d’Officier de l’Ordre de l’Etalon. Une distinction remise par le ministre d’Etat, ministre de l’administration territoriale et de la cohésion sociale au cours d’une cérémonie solennelle.

L’ordre de l’Etalon qui a été décerné à Haïdara est la distinction la plus élevée qui récompense le mérite personnel et les services éminents civils et militaires rendus à la nation. Cette décoration, a précisé le diplomate, est la marque de considération de la part des plus hautes autorités  du Faso à l’endroit de l’un des hommes les plus populaires.

Chérif Madani Haïdara s’est réjoui de l’accueil à lui réservé par le Président Kaboré et le peuple burkinabé. Il a exprimé son bonheur de s’associer aux leaders religieux du Faso pour faire des bénédictions pour la paix et la cohésion sociale dans la sous-région. Selon lui, il ne peut y avoir de conflit entre musulmans et chrétiens. «Chacun doit être accepté avec sa religion. Car, c’est Dieu seul qui est juge. C’est ce juge qui  a voulu que chacun soit sur sa terre et ensemble. Donc, nul ne doit aller au-delà de cette volonté», a-t-il fait savoir.

D. Togola

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *