Lancement du livre ‘’Sur le Chemin des saisies’’ : Une œuvre pour la postérité !

‘’Sur le Chemin des saisies’’ est le titre du dernier livre écrit par Me Ibrahim Berthé, commissaire de justice, dont le lancement a eu lieu le jeudi 31 octobre 2019 à la Bibliothèque nationale en présence de plusieurs personnalités de la famille judiciaire : les ministres Malick Coulibaly et Adama Tiémoko Diarra, le président de la Cour suprême, Nouhoum Tapily, les anciens ministres, Me Hamidou Diabaté, Cheickna Détéba Kamissoko, Choguel K. Maïga, N’Diaye Bah, l’ancien bâtonnier, Me Magatte Hassane Sèye, le président de la HAC, Fodié Touré, Pr. Aly Nouhoum Diallo, des représentants de la Cour constitutionnelle, entre autres.
‘’Sur le Chemin des saisies’, l’huissier de justice d’hier à demain, est une œuvre de 258 pages qui retrace l’histoire de la fonction d’huissier commissaire de justice et aborde le statut de l’huissier de justice. L’auteur du livre, Me Ibrahim Berthé, a expliqué que c’est le fruit d’une longue réflexion dont le but est de laisser quelque chose à la postérité. « Je dois tout au Mali », a-t-il dit. L’auteur explique comment est arrivée en Afrique et au Mali la fonction d’huissier qui existe depuis l’antiquité. Dans son intervention, Me Berthé a évoqué la place du Mali à l’international dans le domaine.
Me Magatte Hassane Sèye a reconnu que l’écriture n’a pas beaucoup de succès dans le milieu judiciaire. Il a félicité l’auteur qu’il a connu dans les années 1980. « Homme politique, juriste, il est rigoureux avec le travail et avec lui-même. Ce livre vient à point nommé en cette période charnière de la vie du pays. J’invite les jeunes à emboîter le pas à Me Berthé ».
Quant à Me Hamidou Diabaté, il a surtout témoigné du compagnonnage avec l’auteur sur le plan politique, notamment dans les luttes pour la justice sociale, les libertés. « Ce livre est une étape de l’engagement et la lutte de l’auteur. J’invite les autorités judiciaires à saisir les questions soulevées dans le livre par Me Berthé. Si l’huissier commissaire de Justice n’est pas un homme de confiance, c’est la chaine pénale qui tombe ».
L’ancien ministre, Cheickna Détéba Kamissoko, a ajouté que cet ouvrage doit aider tous les acteurs de la justice à se ressaisir. « C’est le cheminement de la fonction d’huissier au Mali de 1960 à 1972 et de 1994 à nos jours. Me Berthé est à remercier et il doit nous inspirer tous ».
Aly Nouhoum Diallo, Nouhoum Tapily et bien d’autres participants ont apporté des témoignages sur l’immense personnalité de l’auteur et son combat pour la démocratie.
Le ministre de la Justice, Garde des sceaux, Malick Coulibaly, a exhorté les praticiens à laisser quelque chose à la postérité.
Le public a eu droit à la diffusion d’un élément sonore sur Me Ibrahim Berthé, en date du 11 février 1983, alors étudiant en 3ème année droit. L’élément de Radio France Internationale évoque un concours de poème remporté par Me Berthé dans lequel l’auteur évoque le sens de la lutte de Nelson Mandela en Afrique du Sud.
DTK

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *