Le Barrage du Seuil de Kourouba, enfin, inauguré par le Premier ministre : Le développement et le désenclavement en marche !

Le Premier ministre, chef du gouvernement, Moctar Ouane, a présidé, le vendredi 15 janvier 2021, la cérémonie de l’inauguration du barrage du Seuil de Kourouba. Une véritable infrastructure de développement pour réduire la pauvreté réalisée par le Programme de Développement de l’Irrigation dans le Bassin du Bani et à Sélingué (PDI-BS).

C’est aux environs de 11h que le Premier ministre et sa forte délégation ont été accueillis dans une liesse populaire sur la berge du ‘’Sankarani’’. Il était accompagné de Mahmoud Ould Mohamed, ministre de l’Agriculture de l’Elevage et de la Pêche, Mme Bouaré Bintou Founé Samaké, ministre de la Promotion de la Femme, de l’enfant et de la famille, Lieutenant-colonel Abdoulaye Maïga, ministre de l’Administration territoriale et de la Décentralisation, Dr Bocary Tréta et Nango Dembélé, anciens chefs du département ainsi que des autorités régionales et locales.

Situé sur la rivière Sankarani à 50 Km environ en aval du barrage de Sélingué et à 1 km en amont de la confluence avec la fleuve Niger, le Seuil de Kourouba a pour objectif principal de rehausser le plan d’eau du Sankarani pour sécuriser la mise en eau du périmètre à maîtrise totale de Maninkoura (104 ha) en période d’étiage. L’infrastructure va largement contribuer au désenclavement du bassin de productions agricoles de la zone et la production de l’électricité à faible coût, à travers l’incorporation d’une mini-centrale électrique.

Le Seuil a un intérêt économique incontestable. Outre la sécurisation du périmètre de Maninkoura, le Seuil de Kourouba permettra l’aménagement et la mise en valeur de 5.000 ha de plaines identifiées dans la zone d’influence de l’ouvrage. S’agissant du désenclavement, le pont-route a permis de relier les deux rives du Sankarani d’une part et la liaison directe avec la RN7 à Ouélessebougou (50km) d’autre part, tout en évitant le détour par Sélingué (110km). Quant à l’énergie, il est attendu la production nominale d’électricité propre et renouvelable de 290 kW, soit une production annuelle nette de 12.200 MW/h. Ce qui permettra l’électrification rurale de la Zone, le fonctionnement des électropompes des périmètres irrigués et l’amorce du développement des PME-PMI.

Le maire de la commune de Kourouba, Issa Konaté, s’est réjoui de la réalisation de cette infrastructure qui permettra de désenclaver la zone. «C’est un immense honneur de vous accueillir ici à Kourouba, nous remercions le gouvernement et tous les partenaires pour ce barrage qui permet non seulement le désenclavement de la zone, mais profitera aussi aux populations dont les femmes et les jeunes dans leurs activités», a-t-il déclaré.

Selon le ministre de l’Agriculture, de l’Elevage et de la Pêche, Mahmoud Ould Mohamed, «le coût total des travaux du Seuil agricole de Kourouba est de 13 400 381 896 FCFA HT/HD entièrement financé par la BAD, chef de file des bailleurs de fonds du Programme ». Le ministre a salué la BAD, une banque de proximité et l’Entreprise chinoise CGC-Mali. «Avec votre autorisation, j’adresse mes sincères remerciements pour le double rôle de bailleur et de chef de file. La réalisation des travaux a été assurée par l’Entreprise Chinoise CGC-Mali, pour un délai de 24 mois, il faut saluer cette entreprise amie du Mali et à travers la fructueuse coopération chinoise».

L’importance du Seuil n’échappe à personne

A en croire le ministre de l’Agriculture, de l’Elevage et de la Pêche, les résultats du PDI-BS toucheront directement près de 12.000 exploitations agricoles, soit environ 130.000 personnes, dont la majorité représente les jeunes et les femmes ruraux dans les zones d’intervention de Sélingué, Bla/San et de Djenné. Le ministre Mahmoud Ould Mohamed a demandé l’accompagnement et le soutien de l’Etat et des partenaires techniques et financiers pour la 2ème phase.

Le premier ministre Moctar Ouane a remercié le chef du village et toutes les populations pour la qualité de l’accueil réservé à lui et sa délégation dans l’esprit de nos traditions multiséculaires. «Je me réjouis de l’inauguration de ce barrage dont l’importance n’échappe à personne. Le gouvernement de la république du Mali attache une grande importance à la réalisation de ces ouvrages», a déclaré le locataire de la Primature.

Tout pour contrer les effets néfastes du changement climatique

Moctar Ouane a fait part de la détermination du gouvernement de la République du Mali à tout mettre en œuvre pour contrer les effets néfastes du changement climatique. «Notre pays est un pays d’Agriculture, d’Elevage et de Pêche. Le gouvernement rendra toutes les mesures pour aider et accompagner soutenir tous les efforts visant l’atténuation de ces changements climatiques dans le souci d’instaurer une meilleure condition de sécurité alimentaire, d’augmenter les revenus du monde rural, de créer des emplois, désenclaver les zones de production et de renforcer la capacité d’organisation du monde rural», a laissé entendre le chef du gouvernement. La cérémonie a pris fin par la coupure du ruban symbolique du Seuil par le Premier ministre et une visite guidée des lieux.

Moussa DIARRA, envoyé spécial

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *