Le Challenger de la semaine : Major de Police Mamadou Sissoko

Le Major de police Mamadou Sissoko cumule 39 ans d’engagement au sein de la Police nationale. Les preuves de la reconnaissance de la nation pour services rendus : la Médaille Commémorative de Campagne pour sa participation à la Guerre de Noël et la Médaille du Mérite National avec Effigie Abeille.

Natif de Kayes, Mamadou Sissoko est admis en mai 1981 au concours de recrutement des élèves gardiens de la paix, un an après avoir décroché son Diplôme d’études fondamentales. Il n’avait que 19 ans.  Diplômé de l’Ecole nationale de police, le jeune Sissoko participe à la guerre qui oppose, en 1985, le Mali au Burkina Faso. En 1986, âgé de 24 ans, il passe avec brio son Certificat d’aptitudes techniques (CAT 1). Un an plus tard, il décroche le CAT 2.

Sur le plan professionnel, Mamadou Sissoko a servi successivement à la Compagnie de circulation routière (CCR) du Groupement mobile de Sécurité (GMS), au Commissariat de police de Mopti, au Commissariat spécial des chemins de Fer, au Commissariat de police du 11ème arrondissement du district de Bamako avant de revenir à la CCR. Actuellement, le Major de Police Mamadou Sissoko est le Chef de poste P1 de la Compagnie de circulation routière.

Intransigeant et à cheval sur les principes de transparence, ce Khassonké bon teint déteste la méchanceté et l’hypocrisie. Très sociable, il est toujours au service des autres. Pour services rendus à la nation, la patrie s’est montrée reconnaissante à son égard en lui décernant deux médailles. En 1986, il a reçu la Médaille Commémorative de Campagne pour sa participation à la Guerre de Noël. En 2019, il figurait parmi les récipiendaires de la Médaille du Mérite National avec Effigie Abeille.

Le major de police Sissoko consacre ses temps libres à la lecture et aux matchs de football à la télé.

Chiaka Doumbia

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *