Le Challenger de la semaine : Mme Koné Oumou Fané : L’exemple de la réussite par le courage !

Partager cet article

Mme Koné Oumou Fané est monitrice à l’auto-école ‘’Le Bouctou’’ de Faladiè.  A 23 ans, son parcours résume le courage et la réussite d’une jeune dame qui symbolise la bravoure de la Malienne.

Après son baccalauréat en 2014, elle a posé ses valises à la Faculté des Sciences Economiques et de Gestion (FSEG) où elle obtient une Licence en économie de développement durable. N’ayant pas les moyens de continuer ses études jusqu’au niveau Master, elle se lance dans le petit commerce afin de subvenir à ses besoins. En même temps, la jeune Oumou Fané garde un œil sur le marché du travail en quête d’un boulot.

C’est ainsi qu’un ami l’a orientée vers l’auto-école «Le Bouctou». C’est le début d’une belle histoire. «J’ai d’abord été embauchée dans cette boîte comme secrétaire. Mon rôle était de fournir des renseignements à la clientèle. Mon patron dispensait les cours théoriques et cela m’intéressait tellement que j’ai appris très vite. J’ai cherché à comprendre les cours théoriques et avec les documents et les exercices, j’y suis finalement arrivée. Maintenant, je peux dispenser des cours théoriques et pratiques d’auto-école», nous confie-t-elle.

Très courageuse, elle enseigne le Code de la route et s’apprête à obtenir son permis dans la catégorie Poids lourd. Sa capacité à vite apprendre les différentes règles et à les enseigner est déconcertante. Mme Koné Oumou Fané s’impose visiblement comme l’une des pièces-maîtresses de la structure. Ce, d’autant plus que le promoteur lui-même, Seydou Diallo, s’est senti obligé de nous interrompre pendant notre entretien pour nous faire cette confidence : « sans vous mentir, c’est elle la patronne ici, c’est elle qui gère tout, moi je ne fais que me fier à ses conseils et à son bon sens ».

Au foyer, Mme Koné Oumou Fané est très organisée et a réussi à concilier son travail avec son rôle d’épouse et de mère. Elle se lève chaque matin à 5 h pour accomplir ses tâches ménagères, préparer son enfant pour l’école et, déjà à 9 heures, elle est présente à son poste. « Avec l’aide et les conseils de mon mari, tout est facile. Il me réveille chaque matin, je n’ai aucun problème dans mon foyer ou au travail », souligne-t-elle.

Pour la monitrice de l’auto-école ‘’Le Bouctou’’, rien n’est gratuit dans la vie, c’est pourquoi, elle conseille à ses sœurs de se battre pour aider leur époux dans les dépenses familiales. «Pour une bonne harmonie familiale, l’homme et la femme doivent s’entraider, surtout si la femme a un diplôme et une rémunération. Les retombées se verront sur l’éducation des enfants».

Mme Koné invite tous les usagers de la route à chercher à connaître le Code de la route. « Ce n’est pas parce qu’on sait conduire une voiture ou une moto qu’on connaît le Code de la route. Il y a plusieurs techniques et astuces à apprendre pour bien se comporter dans la circulation», enseigne-t-elle.

Elle rend grâce à Dieu et remercie le promoteur qui lui a donné l’opportunité de faire valoir son talent.

Bintou Diarra

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Site réalisé et hébergé par: Oxadel
Montrer les boutons
Cacher les boutons