Le Gal Kafougouna Koné abandonne définitivement le champ de bataille

Les funérailles du général Kafougouna Koné, décédé le 10 mars dernier, ont eu lieu hier à la place d’arme du Génie militaire. 

Le Kafougouna Koné est né en 1944 à Fourou dans le cercle de Kadiolo, région de Sikasso. Après des études secondaires au lycée technique de Bamako, Kafougouna Koné poursuit à École militaire interarmes (EMIA). En 1991, il est chef d’état-major de l’armée de terre au moment du coup d’État militaire d’Amadou Toumani Touré contre le régime dictatoriale de Moussa Traoré. Il est nommé ministre de la Défense pendant la Transition (1991-1992).

En 1992, il est nommé ambassadeur en République populaire de Chine. En 2001, il est nommé délégué général aux élections. Suite à l’élection d’Amadou Toumani Touré à la présidence de la république en 2002, il entre au gouvernement d’Ahmed Mohamed Ag Hamani le 16 octobre 2002 au poste de ministre de l’Administration Territoriale et des Collectivités Locales. Il conservera ce poste dans les différents gouvernements successifs : gouvernement d’Ousmane Issoufi Maïga du 2 mai 2004, gouvernement de Modibo Sidibé du 3 octobre 2007, gouvernement de Modibo Sidibé du 9 avril 2009 et gouvernement de Cissé Mariam Kaïdama Sidibé du 6 avril 2011.  Il est à noter qu’il a négocié pour le gouvernement malien les Accords d’Alger à la suite de la rébellion touarègue de 2006.  Le Gal. Kafougouna a été inhumé hier dimanche 12 mars 2017 en présence du Chef de l’Etat Ibrahim Boubacar Kéïta.

Dors en paix Général

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *