Le M5-RFP lors du Grand rassemblement du 19 juin 2020 : ‘’Nous restons mobilisés jusqu’à la démission d’IBK et son régime’’

Plusieurs milliers de manifestants ont déferlé à nouveau au pied du Monument de l’indépendance le vendredi 19 juin 2020, pour exiger la démission du président Ibrahim Boubacar Keita. A l’appel du Mouvement du 5 juin- Rassemblement des Forces patriotiques (M5-RFP) ils étaient des milliers de manifestants à la Place de l’Indépendance, le vendredi 19 juin 2020, scandant des slogans hostiles au régime : ‘’IBK dégage !!’’, ‘’Karim dégage !’’, ‘’ Manassa dégage !’’…. 

Dans la déclaration lue par Cheick Oumar Sissoko et traduite en langue nationale bamanan par Issa Kaou Djim, le M5-RFP note le refus du président   Ibrahim Boubacar Kéïta ‘’d’écouter la voix de son peuple’’ et son obstination à s’accrocher à un pouvoir qui fait peser des risques sur l’existence même du Mali. Cette attitude, précise la déclaration, témoigne d’un profond mépris à l’égard du Peuple malien meurtri par les conséquences d’une gestion désastreuse de la crise multidimensionnelle. La déclaration note aussi l’échec de toutes les tentatives de dialogue. C’est pourquoi : «nous décidons de maintenir la mobilisation de toutes les forces vives de la nation jusqu’à la démission du président de la République, Ibrahim Boubacar Keita et son régime. Nous décidons de nous rendre, toutes et tous, ensemble au Palais de Koulouba pour remettre à M. Ibrahim Boubacar Kéïta l’appel à la démission. À défaut d’une réponse dans le délai d’une heure, le peuple exercera son droit constitutionnel de la désobéissance civile et occupera tous ponts, ronds-points, sorties et entrées dans toutes les villes du Mali et pratiquera partout toutes actions nécessaires jusqu’à l’atteinte de l’objectif fixé», conclut la déclaration.

L’imam Mahmoud Dicko est revenu sur les tentatives de dialogue avec le président IBK et a déploré son non-respect de la parole d’honneur. Il a invité au maintien du cap jusqu’à la victoire finale, c’est-à-dire la démission du président de la République. Cependant, au lieu de laisser la marée humaine monter à Koulouba pour remettre à IBK l’appel à la démission comme indiqué dans la déclaration, il a suggéré la constitutiond’une délégation restreinte à cette fin. Après quelques brouhahas de réprobation, la proposition a été retenue.

Désignés à cette fin, Choguel Kokallah Maïga, Issa Kaou Djim et …. prirent la route de Koulouba mais non sans quelques difficultés, car suivis par une nuée d’indisciplinés. A leur retour quelques minutes après, ils ont déclaré avoir été repoussés par les forces de l’ordre à coups de gaz lacrymogènes.

L’imam Mahmoud Dicko a pris la parole pour appeler les manifestants à ne pas tomber dans le piège de la provocation de ceux qui veulent donner une image de violence au M5-RFP. Avec force argutie, le dignitaire religieux a demandé aux manifestants de rentrer chez eux en attendant le prochain mot d’ordre.

Bourama Camara

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *