Le message de Mourinho à Griezmann et aux autres cibles de MU

Le mercato estival promet d’être animé du côté de Manchester United. José Mourinho y travaille déjà activement, avec ses profils de recrues potentielles bien définis: des joueurs qu’il désire avant tout impliqués.

Pour une saison de transition, Manchester United réalise un exercice plein, avec déjà une League Cup dans la besace, un quart de Ligue Europa à venir et un podium toujours accessible en championnat. Selon José Mourinho en personne, les choses sérieuses ne débuteront pourtant que la saison prochaine, le “Special One” travaillant déjà aux contours de sa future équipe. “Je suis sûr qu’à la fin de l’été je n’aurai pas forcément mes premiers choix parce que c’est difficile de réussir chaque tentative. Mais je suis sûr aussi que nous allons faire quelque chose d’intéressant qui améliorera la qualité de notre équipe, dixit le manager mancunien dans un entretien accordé à Skysports. Je donne à mes dirigeants des noms, des options et des seconds choix. Je donne toutes ces informations basées sur mes analyses, mon expérience et les projections que je peux faire.”

Et de ces joueurs que l’ancien stratège de Porto, Chelsea, l’Inter ou le Real a retenus dans sa short-list, l’intéressé attend un investissement total. Aussi prend-il soin de prévenir en amont ces éventuelles recrues: “Si un joueur veut aller à Londres, et bien qu’il profite de Londres, nous n’en voudrons pas. Si la première chose à laquelle vous pensez est de savoir où vous allez vivre, et bien allez à Los Angeles. Il existe de magnifiques endroits où vivre et jouer. Mais nous voulons des gens qui soient réellement impliqués dès le premier contact. Nous voulons des joueurs qui rêvent à l’idée de venir. C’est le profil de joueurs que nous recherchons.”

Un message qui fait forcément écho aux récents propos tenus par Antoine Griezmann dans le cadre de Téléfoot, alors que le buteur français de l’Atletico Madrid figure dans les petits papiers des Red Devils.

“Je dis toujours la même chose: j’ai le soleil à Madrid et je me sens bien là-bas. Il n’y a pas de quoi changer…” On se souvient également d’un Angel Di Maria qui en 2014 avait tenté l’aventure, sans jamais s’acclimater – de son propre aveu – au nord de l’Angleterre. Malgré 75 millions d’euros investis sur son talent un an plus tôt, MU s’était résolu à laisser filer l’Argentin pour Paris à l’été 2015 en perdant quelques plumes au passage.

www.sports.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *