Le ministre Traoré sur le chantier de la centrale de Sirakoro : «Je suis très conscient des difficultés de la population»

En visite sur le chantier de la nouvelle centrale d’électricité de Sirakoro et celle temporaire de Sotuba dans la cour de l’IER, le mercredi 20 avril 2021, le ministre des Mines, de l’Énergie et de l’Eau, Lamine Seydou Coulibaly, a sollicité une fois de plus la clémence des clients d’EDM-SA en cette période de grande consommation. Conscient des difficultés de la population, il rassure que de grands travaux ont été engagés pour résoudre la crise d’électricité.

Le ministre Traoré était accompagné par les membres de son cabinet, le directeur général de la société Energie du Mali (EDM-SA), Oumar Diarra et son staff. A Sirakoro, Lamine Seydou Traoré était venu pour s’assurer de l’avancement des travaux mais aussi d’encourager l’équipe à respecter le délai prévu pour la fin de l’ouvrage. Devant le ministre et sa délégation, le responsable du projet, Ousmane Coulibaly, a donné la certitude que tout est en cours afin que la production de l’électricité puisse débuter entre février et avril 2022. Le ministre des Mines, de l’Énergie et de l’Eau a constaté l’avancement des travaux malgré le retard dû à la résistance des habitants de la localité qui étaient hostiles à son implantation. Il a fallu sensibiliser les populations environnantes afin que les travaux puissent reprendre leur cours normale, a fait savoir Lamine Seydou Traoré. « Aujourd’hui, l’espoir est permis car, tout se passe normalement », a-t-il ajouté.

Au cours de cette visite de chantier, Lamine Seydou Traoré a affirmé qu’ils travaillent afin que les délestages soient les moins récurrents possibles, mais aussi pour faire en sorte que l’année prochaine, ils ne soient pas là à présenter des excuses à la population en matière d’électricité. Les travaux de la nouvelle centrale de Sirakoro qui vont déverser 100 mégawatts dans le réseau EDM s’inscrivent dans cette optique, a précisé le chef du département de l’Énergie. Cette production va permettre de trouver des solutions à la dépendance de cette même quantité d’énergie fournie à travers l’interconnexion des pays voisins dont la moindre faille a des impacts négatifs sur la chaîne de distribution de l’électricité au Mali. Elle va aussi diminuer le problème de location d’équipements pendant la période de grande chaleur.

Après Sirakoro, le ministre et sa délégation se sont rendus à Sotuba pour visiter les installations temporaires dans la cour de l’IER. Des installations qui ont vu rapidement le jour pour pallier les difficultés pendant la canicule et qui fonctionnent normalement à plein temps.

Pour le directeur général d’EDM-SA, Oumar Diarra, le diagnostic du délestage de 2020 a nécessité l’installation de deux centrales mobiles pour résoudre un problème technique pendant la canicule. Les deux centrales produisent une quantité de 40 mégawatts injectée directement chez les clients, a laissé entendre le directeur général d’EDM-sa dont les équipes sont à pied d’oeuvre pour satisfaire les populations.

Drissa Togola

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *