Le PDG de l’Office du Niger à la concertation régionale des jeunes : «Le domaine agricole est un véritable réservoir d’emplois»

 Placée sous le parrainage du Président Directeur Général de l’Office du Niger, Dr Mamadou M’Baré COULIBALY, la concertation régionale des jeunes s’est tenue, au Conseil Régional de Ségou. C’était  les 24 et 25 août 2019 avec comme thème : « employabilité des jeunes en milieu rural». En chercheur chevronné, le parrain de la concertation a soutenu que le secteur de l’agriculture dispose d’une immense potentialité au point qu’il est considéré comme un réservoir d’emplois. Afin d’exploiter ce capital, il a indiqué que «la politique d’attribution d’au moins 15% de superficies aménagées aux femmes et jeunes, à raison d’une superficie minimum de 3 ha par jeune ou femme. Cela, conformément aux normes données par la Loi d’Orientation Agricole » doit être une réalité. Et, le DG is’est engagé dans ce sens.

Cette concertation inclusive avait pour objectif, en substance,d’ « accroitre le niveau de responsabilisation de la jeunesse malienne dans la diversité, dans l’examen des problèmes, besoins, défis et aspirations dans le souci d’un alignement des solutions proposées par elle dans l’agenda national des priorités du quinquennat du Président de la République à court et moyen termes », selon les responsables du Conseil National de la Jeunesse du Mali (CNJ).

Lors de son discours, le PDG de l’Office du Niger, Dr Mamadou M’Baré COULIBALY, parrain de l’évènement, a défendu l’idée que «le domaine agricole à travers une nouvelle lecture des potentialités des filières porteuses, pourrait être considéré comme un véritable réservoir d’emplois ». Il ajoute que « l’identification des filières agricoles et leur valorisation permettront de jeter un nouvel éclairage sur les possibilités d’existence de métiers agricoles qualifiés, valorisants, durables en milieu rural pour toutes les catégories de demandeurs d’emploi». Toujours selon lui, « ces emplois correspondent à de véritables métiers déjà connus qui doivent s’adapter aux exigences de la mondialisation, laquelle mondialisation a déjà introduit des modifications comportementales

Aussi, le parrain a assuré le Conseil National de la Jeunesse, en ces termes : « l’Office du Niger ne ménagera aucun effort pour accompagner et soutenir le Programme Emploi Jeune qui est une volonté politique affichée par son Excellence Monsieur le Président de la République Ibrahim Boubacar KEITA durant son quinquennat. Ce programme se traduit par la création d’opportunité d’emplois à travers plusieurs composantes dont le renforcement de l’employabilité des jeunes, le développement de l’esprit d’entreprise et le financement des projets des jeunes».

Le PDG de l’Office du Niger s’est engagé également à «tout mettre en œuvre pour assumer pleinement la politique d’attribution d’au moins 15% de superficies aménagées aux femmes et jeunes, à raison d’une superficie minimum de 3 ha par jeune ou femme et cela conformément aux normes données par la Loi d’Orientation Agricole et l’accompagnement technique ne fera pas défaut».

Pour rappel, de 2003 à 2019, l’Office du Niger a installé 477 jeunes (dont 152 femmes) sur environ 1 792 hectares dans les casiers rizicoles des sept zones de production agricole. Parmi ces jeunes, Seydou KAMATE installé dans la zone de N’Débougou et Aly KALAPO dans la zone de Ké-Macina, se sont illustrés par leur courage et leur détermination, faisant d’eux un exemple pour tous les jeunes à l’Office du Niger.

Source : C Com ON

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *