Le point à la mi-journée, selon le CECOGEC

A 12 heures, la situation de la Sécurisation des opérations de vote selon le Centre de Gestion des Crises et Catastrophes (CECOGEC) est la suivante :

Les bureaux de vote étaient intégralement ouverts à Kayes, Sikasso, Ségou, Mopti, Bamako. A Koulikoro du fait de la menace terroriste contre le village Foulanibougou, dans le cercle Banamba, 1 bureau de vote n’était pas ouvert. A Tombouctou, 48 bureaux de vote n’ont pu ouvrir, les matériels et documents électoraux du centre Gossi ayant été brûlés. A Gao, l’insécurité dans  le village Gabero a empêché l’ouverture de 34 bureaux de vote

« Le total des bureaux de vote non ouverts est de 216 sur 19. 279 sur le territoire national, soit 1,12% de bureaux de vote non ouverts. Cependant, il convient-il de signaler que la non ouverture de bon nombre de bureaux est due à la menace terroriste, par peur de représailles et en raison des tensions entre groupes armés rivaux dans certaines localités par peur. Au regard des conditions dans lesquelles le scrutin se tient, le Premier ministre Dr. Boubou Cissé s’est dit globalement satisfait et a encouragé les forces de défense et de sécurité dans le sens de veiller davantage au respect strict des mesures barrières contre le Coronavirus ».

Là où on n’a pas voté, selon le POCIM 

Selon la Mission d’Observation Electorale de la Synergie dans son communiqué n°02 de la mi-journée, il n’y a pas eu de vote à Sinam et Dougouradji, Commune Tienkour, cercle de Diré ; Gossi et Adiora dans le cercle Gourma Rharous région de Tombouctou ; et Ouatagouna dans le cercle d’Ansongo, région de Gao.

Commune de Souba : deux bureaux incendiés par les hommes armés

Dans la commune rurale de Souba (arrondissement de Farako, région de Ségou) des hommes armés ont incendié deux bureaux de vote du village de Djonfola. Les agents électoraux ont été dépossédés de leurs téléphones portables. Une moto a été brûlée par les vandales.

Yirimadio : elle tente de voter avec la carte d’autrui

Dans le bureau de vote n°11 du centre de Yirimadio en commune VI du district de Bamako, une femme a tenté de voter avec une carte d’électeur ne lui appartenant pas. La carte  a été réquisitionnée mais la fraudeuse a pris la poudre d’escampette.

Commune IV : incident au groupe scolaire A et B de Taliko

Toujours, selon la Synergie, « en Commune IV du District de Bamako, au groupe scolaire A et B de Taliko, les opérations de vote sont momentanément interrompues à cause des disputes entre partisans des deux listes concurrentes».

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *