Le RUFORUM : Pour catalyser le développement par l’éducation agricole en Afrique

Le Forum régional pour le développement de capacité en agriculture (RUFORUM) s’est tenu hier mercredi à l’hôtel Salam sous la présidence du ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique, Pr Mahamadou Famanta. Il avait pour objectif de mobiliser les dirigeants africains et le secteur privé pour faire progresser la réponse de l’Afrique à la transformation de l’agriculture et de l’enseignement supérieur.

Créer par dix vice-chanceliers en 2004, le  RUFORUM est un réseau de 113 universités réparties dans 38 pays du continent africain. Il est coordonné par un secrétaire hébergé par l’Université Makerere de Kampala, en Ouganda. La vision du forum est de créer des universités dynamiques et transformatrices,  capables de catalyser un développement agricole inclusif et durable pour nourrir et créer la prospérité de l’Afrique.

C’est dans le cadre de ses efforts visant à transformer l’enseignement supérieur et à mobiliser le rôle du secteur dans l’enseignement supérieur,  que la mission du RUFORUM au Mali a été guidée par les principaux objectifs à savoir,  délibérer sur les progrès dans la réponse de l’Afrique aux disparités en matière d’enseignement supérieur et aider les étudiants défavorisés, faire le bilan des priorités de l’enseignement supérieur et de l’agriculture et des besoins de développement de notre pays en proie à la crise et favoriser le lien entre le secteur de l’enseignement supérieur au Mali et le réseau d’université membres du ROFURUM.

La cérémonie d’ouverture a été marquée l’intervention du Président du Conseil d’administration du ROFURUM et vice-chancelier de l’Université de Lilongwe pour l’agriculture et les sciences naturelles de Malawi, précédée par le mot de bienvenue du maire de la commune III, Mme Djiré Mariam Diallo.

Ouvrant les travaux, Pr Mahamadou Famanta, a déclaré que la mobilisation collective découlera des identités remarquables en ce qui concerne spécifiquement la mise en œuvre des initiatives panafricaines en matière de renforcement de capacité, la création des centres d’excellence et la formation du personnel de nos universités et collèges techniques. « Le Mali s’emploiera à ce que ces indications stratégiques soient des priorités pour tous les Etats qui collaborent à l’aboutissement de notre œuvre commune ».

Le ministre Famanta s’est dit conscient que les moyens de substances de la majorité de la population est l’agriculture « Par conséquent, les partenaires axes sur la résolution-CONFUS- des questions relative à la sécurité alimentaire  et nutritionnelle, à la réduction de la pauvreté sont des domaines  porteurs pour notre pays ». La projection d’un film documentaire sur la dernière conférence biennale du ROFURUM a mis fin à la cérémonie d’ouverture.

Bintou Diarra

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *