Les velléités des partisans d’Amadou Haya Sanogo

Des partisans d’Amadou Haya Sanogo ont quitté Bamako et Kati pour se rendre à Sikasso dans le but de perturber ce procès. Si les renseignements obtenus par la gendarmerie nationale ont permis de déjouer leur plan le premier jour du procès, ils ont affiché le vendredi dernier leurs velléités perturbatrices. Il nous revient de sources crédibles que les gens qui crient dans la salle à chaque prise de parole de Sanogo sont des militaires en civil. Ceux-ci ont effectué le déplacement pour la cause.
De mêmes sources, on apprend que les fans de l’ancien chef du CNRDRE ont pris en location deux ou trois villas dans lesquelles ils sont logés. Les perturbations dans la salle d’audience et à l’extérieur sont donc planifiées. D’une part, elles viseraient à faire croire que les accusés, notamment le général Sanogo, bénéficient d’un soutien populaire. D’autre part, elles entreraient dans le cadre d’une vaste opération de sabotage de ce procès.
C.D

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *