Licenciement abusif au Complexe scolaire ECOVIE :Diallo Lalla Sy refuse-t-elle d’exécuter une décision de justice

Condamné depuis 2013 par le Tribunal du Travail de Bamako pour avoir abusivement licencié l’enseignant Sarmoye Traoré, le complexe scolaire ECOVIE, dont la promotrice est Mme Diallo Lalla Sy, ancienne ministre de la République, n’a à ce jour pas exécuté la décision. L’intéressé continue de remuer ciel et terre pour être remis dans ses droits estimés à 985 000 F CFA.

Au cours de son audience de 13 mai 2013, le Tribunal du Travail de Bamako présidé par Naman N. Kéïta a condamné l’Ecole de la Vie pour avoir irrégulièrement et abusivement licencié l’enseignant Sarmoye Traoré. L’établissement a été sommé de payer à l’intéressé 480 000 F à titre d’arriérés de salaires, 75 000 F à titre d’indemnités de préavis, 150 000 F à titre d’indemnités de congé, 30 000 F à titre d’indemnités de licenciement  et 250 000 F à titre de dommages – intérêts. En tout, Ecovie doit 985 000 F CFA à l’enseignant. Le tribunal a ordonné l’exécution provisoire de ce jugement pour la moitié des droits.

Depuis 2013, le pauvre enseignant remue ciel et terre pour entrer en possession de ses droits. En vain. Questions : pourquoi cette école n’a pas exécuté à ce jour ladite décision de justice ? Sa promotrice, Mme Diallo Lalla Sy, est-elle au courant que son établissement solaire doit à l’enseignant Sarmoye Traoré un tel montant ? Ancienne ministre et mère d’une ministre de la République, ignore –t-elle la portée d’une décision de justice et l’obligation pour les responsables de donner l’exemple quant à son respect ?

Vivement un dénouement heureux à cette affaire qui ne donne pas une bonne image de ce complexe scolaire, encore moins de sa promotrice.

Chiaka Doumbia

One Response to Licenciement abusif au Complexe scolaire ECOVIE :Diallo Lalla Sy refuse-t-elle d’exécuter une décision de justice

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *