Licenciement abusif au lycée Baténin de Moribabougou : Le censeur Konaté débouté

Débouté par le tribunal de grande instance du cercle de Kati le 20 avril dernier, le censeur et co-promoteur de l’établissement du lycée Baténin de Moribabougou, Hamidou Konaté, a essuyé un véritable revers judiciaire face aux enseignants qu’il a abusivement licenciés.

Fin du feuilleton judiciaire qui opposait le censeur du lycée Baténin de   Moribabougou à cinq enseignants de l’établissement qu’il avait licenciés en octobre 2018. Il s’agit de Mohamed Singaré, Abdoul Sanogo, Mme Kassaye Yattara, Alou Coulibaly et Gaoussou Singaré.

Le tribunal de grande instance du cercle de Kati a sommé le 20 avril, le lycée Baténin à remettre les intéressés dans leurs droits et à réparer au plus vite les dommages-intérêts pour les préjudices subis suite à un licenciement abusif qui dure depuis presque un an.

Il nous revient qu’avant cette étape, le dossier a transité par l’Inspection de travail, dont les responsables ont semble-t-il opté pour leur conscience professionnelle par rapport à la tentation du diable.

En outre, dans les milieux proches du dossier, on évoque de forts doutes quant aux aptitudes même du sieur Konaté à diriger un établissement secondaire au regard des mauvais traitements qu’il infligerait au corps enseignant ? A-t-il la pédagogie en plus du parchemin requis, se demande-t-on dans son entourage.

La conséquence est qu’à cause de cette mauvaise réputation de l’établissement, nombreux sont les parents qui se gardent d’y envoyer leurs enfants.

Modibo L Fofana

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *