Lutte contre la propagation du Coronavirus : ARCAD Santé Plus dote les commerçants de kits de protection

Dans le cadre de la lutte contre la propagation du coronavirus, l’ONG ARCAD Santé Plus a offert des kits de protection aux commerçants du marché ‘’Les Halles de Bamako’’ d’une valeur de plus d’un million de francs CFA.

La remise de ce don composé de masques, gels hydro-alcooliques, savons, eau de Javel et tee-shirts, a fait l’objet d’une cérémonie modeste, le 9 avril dans les locaux de la clinique santé séquelle ‘’Ngnele’’ à Faladié. Selon Dr Dogoni, l’initiative entre dans le cadre de la lutte contre le Covid 19 pour accompagner l’Etat à faire face à la pandémie. «Après plus de 25 ans d’existence, nous avons décidé de changer nos objectifs en fonction des objectifs du millénaire. Au Mali, nous sommes un pionnier dans la lutte contre le SIDA. Nous avons vendu notre expertise contre la tuberculose et l’hépatite. Notre structure contribue à plus de 50% contre le VIH avec la prise en charge et le suivi des personnes infectées. Par rapport au coronavirus, ARCAD Santé Plus est une ONG qui ne pouvait rester en marge. C’est pourquoi, compte tenu du nombre de cas élevé nous avons voulu, à travers cette remise de kits, nous protéger et protéger les autres, notamment les commerçants qui sont les plus exposés», a-t-il souligné.

Pour le président d’ARCAD Santé Plus, le choix des commerçants se justifie par le fait que les bénéficiaires du marché des ‘’Halles de Bamako’’ sont des partenaires de longue date.

Le représentant des bénéficiaires, Mohamed Haïdara, a remercié ARCAD santé Plus pour le geste de solidarité. Il a rassuré le donateur de faire bons usages des kits de protection et de nettoyage.

Depuis mars dernier, ARCAD-SIDA est devenu ARCAD Santé Plus. Cette nouvelle appellation correspond à une évolution des objectifs et visions de l’organisation, conformément aux recommandations de son conseil d’administration. Elle a pour mission d’assurer l’accès équitable à la santé et au développement pour tous, y compris les populations les plus vulnérables.

Bintou Diarra

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *