Lutte contre la violence en milieu scolaire à Bamako : Le Comité national des enseignants du Mali sensibilise les élèves

Dans le cadre sa mission de promotion de la paix dans l’espace scolaire, le Comité National des Enseignants du Mali pour l’Intégration et la Paix dans la Sous-région (CNEM-IP/SR) a organisé, le 3 décembre 2016 au Groupe Scolaire Aminata Diop de Lafiabougou, une manifestation culturelle sur le rôle des acteurs de l’éducation dans la culture de la paix en milieu scolaire.comite-enseignant-001
Organisée en partenariat avec l’ONG ORFED, cette manifestation a mobilisé les élèves des écoles de Zèguènèkorobougou, Banconi Plateau, Bahaben Santara en commune I et celles de Saint Kizoto, Animata Diop et Mamadou Lamine Diarra de Lafiabougou en commune IV du district de Bamako. Les activités de cette journée consistaient à promouvoir la paix à travers une compétition de sketches entre les élèves de ces différentes écoles.
Dans son mot de bienvenue, le représentant du Directeur-coordinateur du groupe scolaire Animata Dop de Lafiabougou, Youssouf Sogoba, a souligné que cette initiative a une grande importance, car elle consiste à promouvoir la paix et la non violence dans l’espace scolaire. Selon Madou Diallo, Président du CNEM-IP/SR, l’objectif de cette manifestation était de provoquer chez les acteurs de l’éducation et les élèves une prise de conscience et un engagement individuel et collectif dans le but de construire une société pacifique et de droit.
« Nous avons constaté qu’à Bamako, les violences en milieu scolaire ont déstabilisé le déroulement normal des cours dans certaines écoles et détruit la confiance entre les élèves et leurs maîtres ».
La représentante de l’ONG ORFED, Mme Coulibaly Kadiatou Koné, a invité les élèves à la paix et à la non violence. « La paix est un comportement. C’est le fait d’accepter son prochain. Donc, chers enfants, je vous invite à accepter vos camarades élèves avec leurs défauts », a-t-elle souligné.
Selon la Directrice du Centre d’Animation Pédagogique (CAP) de Lafiabougou, Mme Kassibo Rokia Mariko, cette manifestation témoigne qu’au Mali, la lutte pour la paix est l’affaire de tout le monde. « Nous savons que la violence dans le milieu scolaire est devenue un phénomène récurent dans nos écoles. Les enfants, aimez-vous vous-mêmes, vos proches et la nation ».
Le représentant du maire de la Commune IV, Hamidou Traoré, a salué cette initiative qui permet de cultiver l’esprit de la paix et de la non violence chez les enfants.
Ousmane Ballo

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *