M. Bo Forsberg Directeur général de Diakonia face à la presse : 240 personnes identifiées présumées auteurs de crimes ont été libérées

Le respect des droits humains figurent en bonne place dans les activités de l’ONG internationale Diakonia qui est présente au Mali depuis 1998. En visite au Mali, M. Bo Forsberg, Directeur général de Diakonia, a laissé entendre au cours d’une rencontre avec la presse, que les gouvernements ne respectent pas leurs engagements en termes de respect des droits humains. C’était vendredi 13 octobre, à la maison de la presse en présence de Nicolas Sidibé, Directeur-Pays et de Mme Boiré Bintou Founè Samaké, Présidente de Wildaf/Mali.
Venu s’enquérir des activités de Diakonia et ses partenaires au Mali, M. Bo Forsberg, directeur général de Diakonia, n’a pas manqué l’occasion pour écorcher les gouvernants du monde entier. Selon le directeur général de l’ONG internationale suédoise, les gouvernements signent des traités et conventions sans pour autant se donner la peine de les respecter. Celui qui a sillonné les foyers de tensions à travers le monde tire la sonnette d’alarme et appelle les sociétés civiles à prendre leur destin en main en amenant les gouvernements à respecter leurs engagements. En ce qui concerne le Mali, la présidente de Wildaf/Mali, une organisation partenaire de Diakonia, Mme Boiré Bintou Founè Samaké, a indiqué que quelques 240 personnes clairement identifiées comme des auteurs des violations des droits humains pendant la crise ont été libérées par le Mali pour des raisons diverses. Elle s’est d’ailleurs réjouit de la mort du chef de guerre du HCUA, Cheick Ag Aoussa qui était visé par une plainte. M. Bo se réjouie de constater une envie de changer au niveau de la société civile malienne avec l’appui de Diakonia. C’est pourquoi, il a réaffirmé l’accompagnement financier de Diakoni pour la réalisation des activités visant le bien-être des populations maliennes.
Rappelons que Diakonia Mali travaille en collaboration avec OPEN-Mali, l’Observatoire des Droits Humains et la Paix (ODHP) et Wildaf/Mali. Au cours de la période 2012-2015, Diakonia a apporté une contribution significative aux efforts de développement politique, économique et social du Mali à travers le financement de projets portés par les organisations de la société civile pour un coût de 4.693.167.269 FCFA. Ces efforts sont maintenus sur la période 2016-2020 à travers un engagement ferme sur 4.378.294.971 FCFA.
DTK

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *