Mairie de la Commune urbaine de Kayes : Les bons points du Maire Abdoulaye Camara

L’équipe dirigée par Abdoulaye Camara a joué sa partition dans le développement de la Commune urbaine de Kayes. Avec l’appui des partenaires comme l’Agence Nationale d’Investissement des Collectivités Territoriales (ANICT), l’Union Européenne, l’Agence Française de Développement et la Communauté Agglomération Evry Centre Essonne, une série de réalisations ont été faites de 2009 à nos jours.capture-002
La mairie de la première région du Mali est sur la voie du développement. Le Maire Abdoulaye Camara et son équipe, composée de 33 conseillers dont 4 femmes, travaillent avec l’appui des partenaires à doter la cité des rails d’infrastructures de développement. Ainsi, dans le programme communal conçu pour le bonheur des Kayesiens, on peut retenir entre autres l’amélioration des conditions de travail du personnel de l’éducation, les infrastructures sanitaires, éducatives et routières, l’assainissement, la sécurité, l’épanouissement de la jeunesse.
À Kayes N’di, on a enregistré la construction de kits scolaires et la fourniture de mobiliers scolaires. Dans le cadre de l’inter-commnunalité, les 28 communes du cercle de Kayes ont bénéficié de 448 tables-bancs, 234 bureaux maîtres, 122 armoires métalliques et 196 chaises scolaires. Le quartier Lafiabougou nord a été doté d’un terrain de basket-ball. Dans le cadre de l’assainissement, on a noté la réalisation de 100 puisards et accessoires au quartier du Plateau, la construction de trois dépôts de transit, la réhabilitation des caniveaux, le curage des collecteurs sud et nord (Plateau-Liberté-Légal Ségou), la réalisation de 14 fosses toutes eaux, 11 regards, 10 lavoirs et 19 toilettes. Dans tous les quartiers de la commune, il a été procédé à la collecte et l’évacuation des déblais. Quatre bâtiments coloniaux ont été assainis en 2012. Des salles de classe ont été construites et équipées avec des latrines.
L’Agence Française de Développement a financé une réalisation d’ouvrages d’assainissement autonomes, l’aménagement de la rue 115 (pavage et réalisation de caniveaux), les travaux de la voirie en pavés de roches des rues 71-75 à Kayes N’di.
Des réalisations sur fonds propres
En 2012, la mairie a investi plus de 15 millions de nos francs dans le curage des caniveaux. Pour faciliter les déplacements des citoyens, il a été construit sept (7) ponts en dalles. Des initiatives ont été prises pour améliorer le cadre de vie des populations. Le pavage de certaines rues de la capitale des rails s’inscrit dans ce cadre. Il a été construit un mini-collectif d’assainissement. Le ramassage des ordures a retenu l’attention du Maire Abdoulaye Camara et son équipe. Un Camion benne (IVECO) et un Camion (UNIC) ont été acquis au compte du service de la voirie.
A l’hôtel de ville, l’accent a été mis au cours du mandat de Monsieur le maire sur l’amélioration des conditions de travail du personnel. Un bâtiment administratif à usage de bureaux a été construit pour le maire et ses adjoints ainsi qu’une salle polyvalente équipée de matériel ultramoderne. Les travaux de réhabilitation ont concerné les locaux de certains services techniques, des bâtiments de la mairie, du local des archives. Les services municipaux ont été dotés de matériels informatiques.
Les travaux d’aménagement de la toiture du bâtiment de la mairie financés pour un montant de cinq millions ne sont pas encore achevés. Une étude a été menée sur le patrimoine communal notamment les bâtiments coloniaux. Les travaux de réhabilitation de l’esplanade du marché central de la capitale des rails connaissent un taux d’exécution de 62%. Les travaux complémentaires du projet de construction d’un bâtiment à usage de bureaux pour le centre secondaire d’état civil de Kayes N’di avancent à un rythme satisfaisant de 62%. Sur financement PASE, le réseau d’éclairage public a été renforcé avec l’acquisition de 300 lampadaires solaires. De 2010 à 2013, de gros efforts ont été consentis dans l’entretien du réseau routier. Dans le cadre de la lutte contre l’insécurité, la ville de Kayes a été dotée en feux tricolores.
Deux (2) véhicules «corbillards, ont été acquis et mis à la disposition des populations pour le transport des dépouilles dans des conditions dignes. Conformément aux valeurs de solidarité, la mairie a volé au secours des sinistrés de l’incendie du marché central de Kayes. Des activités comme l’accompagnement de l’ingénierie sociale du projet par l’ADC et la formation à la gestion des services urbaines d’exécution ont été réalisées. Le renforcement de la démarche participative financé par l’Union Européenne a porté ses fruits avec un engouement des populations pour les affaires de la cité.
Des actions en courscapture-003
Dans le cadre du Projet d’appui aux communes urbaines du Mali (PACUM), les travaux en cours de construction du marché ‘’Djoni djoni’’ de Kayes coûteront environ 300 millions. Le coût des travaux d’extension des réseaux d’éclairage public sur 7 km dans la commune urbaine est estimé à 132 millions de F CFA.
Les rues 11, 839, 39 et 18 de Kayes N’di et les rues 320, 307, 420, 437, 485 et 60 du quartier Lafia connaissent des travaux de construction des caniveaux et collecteurs ainsi que des ouvrages autonomes d’assainissement (puisards et accessoires). La construction de kiosques aux marchés de Lafiabougou et Bencounda ainsi que la réalisation d’un système d’adduction d’eau solaire à Kayes Ndi, Bencounda et Lafiabougou font l’objet d’études. L’étude des travaux de construction d’un bloc de trois salles de classe équipées, un bloc d’un bureau magasin équipé et deux blocs de trois latrines à Plateau-Bencounda est en cours. Les travaux de construction d’un poste de police au marché Lafia sud pourraient incessamment démarrer. En somme, pour la période 2009-2015, le total des subventions des partenaires techniques et financiers s’élève à 2.110.654.436,58 FCFA. Quant à la contribution totale de la commune, elle s’élève à 145.425.950,84 FCFA. Voilà un aperçu général sur les grandes réalisations de l’équipe Abdoulaye Camara qui s’est investie pour l’amélioration des conditions de vie des populations de Kayes.
Daouda T. Konaté

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *