Majorité présidentielle : Maître Mountaga Tall sur le départ ?

Le Président de la République semble de plus en plus isolé. Les propos tenus par le Président du parti du soleil levant lors de sa présentation de vœux à la presse lèvent le voile sur le divorce entre le CNID et la majorité présidentielle.
Depuis le débarquement de Maître Mountaga Tall du gouvernement, des signaux indiquaient un malaise de son parti dans la majorité présidentielle. Pour preuve, le parti s’est désolidarisé de la majorité présidentielle en demandant la relecture du projet de reforme constitutionnelle. Cette position inflexible du parti contrairement aux autres formations de la majorité présidentielle était déjà les prémices d’un désaccord. Deuxième signe, le parti du soleil levant a décliné l’offre de participer au gouvernement du Premier ministre Soumeylou Boubèye Maïga.
Il est évident que le départ du CNID-FYT est imminent lorsque Mountaga Tall prône une sanction du peuple contre la gouvernance actuelle aux élections présidentielles du juillet 2018. « La gouvernance en cours sera alors soumise à la sanction du peuple qui aura bien évidemment le dernier mot », a martelé le président du CNID non moins ancien ministre du régime IBK. Une élection qui verra sans doute la participation du CNID FYT. Selon son mentor, le parti ne sera pas absent des débats des élections présidentielles. C’est pour cela qu’il en appelle à chacun, à la place qui est la sienne, à s’impliquer pour la bonne tenue et à bonne date des élections démocratiques et transparentes.
Des sources bien concordantes nous indiquent que le parti CNID annoncera son retrait définitif de la majorité présidentielle dans les mois à venir pour choisir un candidat interne qui devra affronter le Président Ibrahim Boubacar Keïta dans les urnes.
Modibo L. Fofana
Source: Le Challenger

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *