Mamba Coulibaly, Président du collectif des régions non opérationnelles : ‹‹Nous ne souhaiterons pas aller aux élections sans l’opérationnalisation de nos régions››

Afin de défendre le droit des régions non opérationnelles et inviter le gouvernement à la diligence dans la mise en place de la loi 017-2012 du 2 Mars 2012, le collectif des régions non opérationnelles a rencontré les hommes de médias le samedi dernier, à la maison de la presse.collectif-01
Cette conférence faisait suite aux missions d’information et de sensibilisation effectuées par le CRNOP dans ces différentes localités. L’article 4 de la loi suscitée stipule ‹‹la présente loi abroge, au fur et à mesure de sa mise œuvre échelonnée sur cinq 05 ans à compter de sa promulgation, toutes dispositions antérieures contraires, notamment celles de l’ordonnance N°91-039/P-CTSP du 08 Août 1991 déterminant les circonscriptions administratives et les collectivités territoriales ››.
Selon un communiqué, quatre ans après sa promulgation, aucune disposition n’a été prise pour rendre opérationnelles les régions de Nioro, Kita, Dioila, Nara, Bougouni, Koutiala, San, Douentza, et Bandiagara. « Se fondant sur les dispositions pertinentes de la loi N°93-003/du 11 février 1993 modifiée, déterminant les conditions de la libre administration des collectivités territoriales, les populations de ces régions, demandent au Président de la République, de diligenter leur opérationnalisation », peut-on lire dans le communiqué.
Le président du collectif, Mamba Coulibaly, a souligné dans son discours, que le collectif attend la mise en place effectives des régions, qui selon lui, aura pour effet bénéfique le parachèvement d’un des pans, essentiel de la décentralisation, à savoir, rapprocher, l’administration aux administrés. Il ajoutera que le collectif demande aux autorités maliennes dans le cadre de la continuité de l’État, l’application de la loi N°2012-017 du 02 mars 2012 afin de rendre effectif le fonctionnement les régions. ‹‹Nous ne souhaiterons pas aller aux élections sans l’opérationnalisation de nos régions››, prévient-il.
Bintou Diarra, stagiaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *