Mamoutou Diabaté, Président sortant du Forum des OSC : «Ceux qui se réclament pères fondateurs du FOSC, ne lui ont rien apporté … !»

C’est à l’occasion de la 3ème assemblée générale du Forum des Organisations de la Société Civile (FOSC) tenue les 26 et 27 août 2016 à la Maison du Partenariat que le Président sortant, Mamoutou Diabaté, a rompu le silence pour rappeler à l’ordre certains de ses camardes.
mamoutou_diabate 01
Pendant très longtemps, la position de la société civile face à certaines prises de décision est devenue confuse au point que certains citoyens l’appellent ‘’Société civile alimentaire ou politisée’’. Mamoutou Diabaté, président sortant a profité de cette 3ème assemblée générale pour faire un petit rappel à l’ordre.
« Je m’en voudrais, si je ne vous dis pas que notre mandat, j’allais dire mon mandat a été mené non sans embûches. Il a été parsemé de contradictions très souvent insensées et d’actions de sape qui ne nous ont pas rendu le travail facile et qui ont fini par émousser nos initiatives et affecter notre détermination et notre bonne volonté. Retenons que le FOSC demeure le bien commun à nous tous et toutes. Il n’y a pas de membre de première heure ni de dernière heure. Sortons du paternalisme, de l’idéologie nombriliste et des antagonismes inutiles qui desservent le FOSC et conduisent à l’inaction. Ceux qui se réclament à tout bout de champs être les pères fondateurs du FOSC, ne lui ont rien apporté, sauf qu’à œuvrer à son affaiblissement par leurs déclarations, leurs attitudes et comportements d’un autre siècle ».
Mamoutou Diabaté a enfin invité les uns et les autres à se dépasser, à serrer les rangs et à évoluer en équipe, sans calcul d’intérêts personnels, dans un esprit de solidarité et de parfaite cohésion. « Seules, je dis bien seules les préoccupations quotidiennes du citoyen malien et de nos mandants doivent éclairer notre conscience, guider nos réflexions et déterminer nos actions. Servons le FOSC mais ne nous servons pas du FOSC », a-t-il conclu.
Ousmane Ballo

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *