Médine : Visite de 4 sites religieux

Prières et bénédictions ont marqué l’étape de Médine pour les pèlerins maliens qui ont eu droit, le dimanche 28 juillet 2019, à une visite guidée sur quatre sites religieux à travers la ville historique.

La première étape de cette visite à caractère religieux, communément appelée ziyara, a concerné la mosquée de Kouba. En effet, tous les témoignages sont concordants pour soutenir que Kouba est la première mosquée de la religion musulmane, construite par le Prophète Mahomet (PSL). Par conséquent, sa place et son importance se passent de commentaires dans le monde musulman. D’ailleurs,  selon les doctes en islam, deux rakats ou prières dans la mosquée de Kouba équivalent à un Oumra, c’est-à-dire un petit pèlerinage.

Après Kouba, la dizaine de bus transportant les pèlerins maliens a mis le cap sur le site d’Ouhoud, du nom de la chaîne de collines ayant servi de champ de bataille qui a opposé l’armée de musulmans, commandée par le Prophète Mahomet en personne (PSL), à celle des mécréants. Le relief est surtout célèbre par une surélévation où étaient perchés les archers musulmans, avec la consigne ferme de n’abandonner cette position que sur ordre exprès du Prophète de l’islam. Malheureusement, les archers ont prématurément abandonné leur position, dont ont largement profité les ennemis de l’islam pour infliger une lourde perte aux musulmans. Bilan : 70 morts, dont le sieur HAMZA, l’oncle du Prophète Mahomet (PSL). Lui-même a été blessé au cours de cette bataille. En plus de la tombe de HAMZA, le site abrite aujourd’hui une grande mosquée.

En cours de route, les pèlerins maliens ont eu le privilège de découvrir le site dit des sept mosquées, dont quatre sont aujourd’hui fusionnés en une seule mosquée. Les sept mosquées se trouvent dans un périmètre réduit pour la simple raison que chaque site a servi de lieu de culte pendant la guerre, correspondant à des positions militaires au moment de la prière.

La dernière étape était la mosquée des deux directions. En effet, pendant que les musulmans priaient en faisant face à Jérusalem, Dieu (exalté soit-Il) les a autorisés à se tourner vers la Kaaba pour leur qibla, c’est-à-dire la direction de la prière. C’est ainsi que l’on s’est retrouvé avec deux directions au cours de la même prière. Mais, aujourd’hui, la Mecque où se trouve la Kaaba est devenue l’unique direction de prière, qibla, pour tous les musulmans du monde. En fait, c’est un vœu de Mahomet (PSL) qui venait d’être exhaussé pour avoir été moqué par les Juifs de prier en direction de Jérusalem.

A signaler que toutes ces étapes ont été marquées par des prières et des bénédictions pour les pèlerins eux-mêmes, leurs familles et proches, mais aussi, en faveur du Mali, notre pays, afin qu’il renoue avec son humanisme soudanien qui l’avait toujours caractérisé.

Source : CCOM/MARC

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *