Menace acridienne : Dr Adama Traoré interpelle les acteurs de la crise à mettre balle à terre

Partager cet article

Coordinateur des associations et regroupements de la société civile (CARSoC), Dr Adama Traoré, demande aux responsables du M5-RPF et du pouvoir de ranger les armes pour affronter une crise plus grave qui est à nos portes : la menace acridienne, dont l’invasion est imminente ! Il a fait cette annonce au cours d’un point de presse, le samedi 18 juillet 2020 dans la salle des conférences de l’ancien siège du CNPM.

Depuis la proclamation des résultats des dernières législatives, le Mali est secoué par une crise qui a atteint son paroxysme avec la demande de démission du président de la République, Ibrahim Boubacar Kéïta par plusieurs acteurs politiques et de la société.

Pourtant une autre crise, encore plus grave, frappe à nos portes à laquelle il faut faire face le plus tôt possible, à en croire Dr Adama Traoré, premier responsable de la Coordination des associations et regroupements de la société civile (CARSoC). C’est l’invasion, imminente des criquets pèlerins. Si rien n’est fait dans l’urgence, c’est bonjour la famine !

C’est pour cette raison que Dr Traoré lancé un appel aux deux camps de mettre balle à terre afin de faire face à cette autre crise qui concerne le peuple entier sans exception. Les partenaires de CARSoC, a-t-il révélé, se sont engagés à aider le Mali. Cela en accord avec l’Etat qui a d’ailleurs fait des concessions pour prendre rapidement les choses en main. Des rencontres tenues les départements ministériels concernés permettront de donner une feuille de route à cette lutte dans l’immédiat. Le Mali a même lancé un appel d’offre en mars mais aucune compagnie aérienne n’a encore répondu pour des raisons de sécurité. Heureusement aujourd’hui, la compagnie Planer est prête à aller au charbon pour sauver l’hivernage au Mali !

Au cours de ce point de presse, Dr Traoré a en outre des éclairages sur la disponibilité du fonds dit CARSoC, dont l’objectif est de financer un million de projets pour les jeunes et les plus démunis. Ce fonds, dit-il, est bloqué au Ghana en attendant les formalités de garantie du côté de l’Etat malien. Ledit fonds entre dans le cadre du programme ‘’SOS un million d’emplois’’ qu’il avait lancé pour le recensement de projet des jeunes et des plus démunis.

Drissa Togola

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Site réalisé et hébergé par: Oxadel
Montrer les boutons
Cacher les boutons