Mise en œuvre du programme d’assainissement en commune II : La mairie de l’Hippodrome passe à l’action

Dans le cadre du programme d’assainissement conçu par la commune II intitulé : « une semaine, un quartier », la mairie de l’hippodrome a organisé une journée de salubrité le samedi 11 mars 2017. Sur les banderoles attachées au mur de la mairie, on lisait « notre commune, notre fierté ». Dans le quartier on pouvait voir de nombreux femmes et jeunes munis de balais, râteaux, pelles pour débarrasser le quartier de ses ordures.

Pendant que les femmes s’affairaient à balayer devant les écoles et places publiques, les jeunes s’adonnaient au curage des caniveaux.

Le maire, Nouhoum Coulibaly, fraichement installé dans son fauteuil, vient d’enclencher la guerre contre l’insalubrité pour faire de son quartier, une fierté en matière d’assainissement. Pour lui, le constat est amer en commune II et particulièrement à l’Hippodrome, l’un des quartiers malades de ses déchets d’ordures et de ses problèmes d’évacuation des déchets liquides et des eaux de pluie.

Ce qui lui fait dire que l’hygiène et l’assainissement sont des questions de santé publique. « Nos voisins directs sont devenus des rats, des souris, des cafards et des insectes nuisibles, comme les moustiques et mouches à cause de l’insalubrité. Face à cette situation, il est urgent d’agir pour rendre nos quartiers et communes propres afin d’assurer la santé de nos populations ».

Monsieur le maire a fait le tour du quartier pour voir l’état d’avancement de cette action citoyenne.

L’initiative est appréciée par Abdramane Tangara, le Directeur de cabinet du Gouverneur du district de Bamako qui a effectué le déplacement pour le suivi de cette journée de salubrité à l’Hippodrome. L’occasion était bonne pour le Directeur de cabinet du gouverneur d’encourager les mairies de la commune II pour une programmation de l’assainissement.

« Je suis en face de l’école Mandela où on peut voir des femmes et des jeunes motivés à assainir leurs quartiers. Nous manifestons notre soutien aux autorités communales pour la bonne programmation de l’assainissement », a déclaré le directeur de cabinet du gouverneur du District de Bamako.  Enfin, il a lancé un appel à ceux qui doutent encore à faire de l’assainissement leur cheval de bataille pour la santé de tous

M.L. Fofana

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *