Mme le ministre Safia Bolly au CGSP, CDI et OCLEI : S’imprégner des conditions de travail et des difficultés du personnel

Dans le cadre de la prise de contact avec les services rattachés à son département, le ministre de la Reforme de l’administration et de la transparence de la vie publique, Mme Safia Bolly, a effectué une visite de terrain successivement au Contrôle Général des Services Publics (CGSP), au Commissariat au Développement Institutionnel (CDI) et l’Office Centre de Lutte contre l’Enrichissement Illicite (OCLEI). Accompagnée de son secrétaire général, Abraham Bengaly, Mme Safia Bolly et sa délégation se sont rendus au CGSP et au CDI le vendredi 28 septembre et, à l’OCLEI le jeudi 04 octobre 2018. L’objectif de ces visites était de faire une prise de contact avec les personnels, mais aussi de s’informer des conditions de travail et de fonctionnement des différents services. A toutes ces structures, Madame le ministre a réaffirmé sa disponibilité et son soutien afin que chaque service puisse travailler dans de meilleures conditions pour faire des résultats positifs.  

Au contrôle général des services publics, madame le ministre a beaucoup échangé avec la directrice générale, Contrôleur Mme Konaté Salimata Konaté et son personnel. Au cours des échanges, la directrice a évoqué les principes de fonctionnement de son service tout en énumérant les partenaires, mais aussi les défis à relever. Entre autres défis, le développement d’une infrastructure informatique adéquate, la modernisation des outils d’audit dans un contexte d’informatisation généralisée, d’audit logiciels d’extraction des données, le maintien du personnel contrôleur par la création d’un corps des contrôleurs et la mise en place d’un mécanisme incitatif de motivation prenant en compte le personnel d’appui.

Pour sa part, madame le ministre a affirmé que c’est une opportunité de connaitre le CGSP et a rassuré de sa disponibilité mais aussi de son accompagnement. Pour elle, il s’agissait aussi de clarifier qu’ils ont un objectif commun qui est celui d’améliorer la gouvernance du pays au service des citoyens.

Dans l’après-midi de la même journée, elle s’est rendue au Commissariat au Développement Institutionnel où elle a rencontré le personnel. Dans les échanges, madame le ministre a pris connaissance des missions, des perspectives, des enjeux et difficultés du CDI. Après avoir évoqué sa vision et ses principes de travail, Mme Safia Bolly a affirmé que le CDI est l’un des piliers de la réforme de l’Etat en général. A l’en croire, le CDI sera un grand partenaire pour son département pour mettre en œuvre les différentes réformes. Plusieurs points ont été abordés notamment la conception des différents programmes, leur relation et leur rôle d’appui aux autres ministères qui doivent être renforcés. Sur ces questions, les responsables ont sollicité l’appui du département.

Mme le ministre a promis son soutien et son accompagnement par rapport aux défis existants. Pour elle, les réformes ne sont pas chose facile, mais, qui dit réforme dit changement. « Quand on parle de changement cela veut dire qu’il faut introduire un élément qui peut avoir un effet bénéfique sur les populations. La manière dont est perçue peut créer une certaine résistance. A travers le CDI, il s’agira de renforcer le partenariat, mais aussi de rassurer toutes les personnes avec lesquelles le département va travailler de leur bonne foi, mais aussi de leur objectif commun qui est de construire et reconstruire le tissu économique et social », a indiqué le ministre.

Après ces deux premières étapes de sa visite,  Mme le ministre s’est rendue le jeudi 4 octobre à l’OCLEI, où elle a pris langue avec les membres de cette structure sur des problèmes de fond, les défis et les perspectives. A l’en croire, l’OCLEI a un travail primordial et essentiel pour la transparence qui est l’un des défis du Président de la République pour ce quinquennat. Pour cela, elle a souhaité avoir une bonne interaction avec les membres pour pouvoir échanger sur des problèmes de fond et pour pouvoir comprendre les défis, les inquiétudes, afin de pouvoir donner la visibilité dont l’OCLEI a besoin pour son travail.

Elle a affirmé sa disponibilité à trouver des solutions à leurs problèmes. Pour le ministre, l’OCLEI doit continuer avec le dialogue, c’est pourquoi, elle a invité les membres à rester sur la table de négociation et de dialogue pour trouver des solutions qui peuvent faire avancer.

Le président de l’OCLEI, Moumouni Guindo, après la présentation des membres, a fait un rappel des activités réalisées depuis sa prise de fonction. Il a ensuite rassuré le ministre de son engagement à accomplir ses missions en tenant essentiellement compte des impératives légales et législatives, mais aussi des réalités socio-culturelles.

Drissa Togola

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *