Mœurs, Incivisme, Forfaiture… : Revoilà les “Balani Show“ !

Interdit il y’a environ trois ans, revoici ces spectacles obscènes et pervers offerts par les jeunes de Bamako. Véritable fléau révélateur à la fois de la perversion, de l’incivisme voire de la problématique même de l’éducation de notre jeunesse ; mais aussi et surtout, de la forfaiture des parents et des autorités.

C’est si insolite et hélas si fréquent que ça dépasse tout simplement l’entendement : le spectacle de la rue littéralement coupée en deux par une nuée d’enfants au point que l’usager se voit obligé de s’arrêter, rebrousser chemin pour changer d’itinéraire.

Ce n’est pas tout : et ce vacarme, qui s’amplifie au fur et à mesure qu’on approche le curieux obstacle sur la voie publique ! Surtout ne vous approchez davantage au risque d’avoir un infarctus devant les obscénités offertes à vos yeux par des bambins qui sentent encore le pipi !

De leurs accoutrements qui ne cachent presque plus rien sur leurs jeunes corps aux trémoussements et contorsions auxquels ils se livrent, tout y passe : cigarettes, alcool, drogues, injures grossières, rixes entre bandes rivales ! Vous croiriez vivre des cauchemars !

Mais, au fait, d’où viennent ces petits monstres sans vergogne ? Ils ne sont pas tombés du ciel et n’ont pas surgi de terre comme par enchantement : ce sont les papou et bijou du coin et leurs camarades. Leurs parents sont juste à côté et sont même fiers de leur avoir donné les moyens de se distraire. Et de quelle façon !

Abusivement appelés “balani show“ parce qu’ils n’ont rien à voir avec le balafon, ces spectacles indécents avaient tellement fait couler de salives et même de larmes et de sang qu’ils avaient été interdits par les autorités municipales et les notabilités religieuses. Ces derniers avaient su rappeler à l’ordre les parents laxistes en les menaçant de de ne plus jamais se rendre à une quelconque cérémonie chez eux pour assurer l’office religieux.

Les revoici donc de retour ! Entre l’éducation en panne des enfants, l’inconscience de leurs géniteurs et le laxisme irresponsable de l’autorité, allez savoir !

Moulaye Hassane Haïdara, stagiaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *