Mohamed Aly Ag Ibrahim à l’inauguration de ‘’Sitan Imprim’’ : “Les Maliens de l’extérieur doivent penser à s’investir dans l’industrie…”

Contribuer au développement du pays, c’est le rêve de Moussa Traoré, un malien de la Côte d’Ivoire qui est revenu au bercail pour créer une imprimerie dénommée ‘’Sitan Imprim’’.  Ce projet est le fruit de 20 ans d’aventure. L’inauguration a eu lieu à Kalabancoura, le samedi 4 mars 2017 sous la présidence de Mohamed Aly Ag Ibrahim, ministre du développement industriel. On notait la présence des membres de son cabinet, des Maliens de l’extérieur, des amis et collaborateurs du promoteur ainsi que des partenaires.

Parti en Côte d’Ivoire par “arrivée payée” selon des témoins, Moussa Traoré, promoteur de Sitan Imprim aurait effectué plusieurs petits métiers avant de réussir. Entre autres métiers, le “pousse-pousse”, l’apprenti-chauffeur avant de s’investir lui-même dans le transport.  Dans le souci d’être utile à son pays afin d’éviter aux jeunes maliens d’endurer les difficultés qu’il a vécues, Moussa s’est réorienté dans le secteur de l’industrie à travers l’imprimerie qu’il commença d’abord à domicile.

Selon le promoteur Moussa Traoré, ce jour d’inauguration dont il a tant rêvé marque un nouveau départ. « L’investissement dont il est question aujourd’hui est motivé par un élan de patriotisme d’un fils du pays qui a décidé de prendre part activement à la construction de son pays. Cela, au moment où les Maliens de la diaspora envoient tous les ans au bercail, quelque 400 milliards de francs CFA », a-t-il dit. Du transport à l’imprimerie, ce jeune compte tout simplement participer au développement économique et social du Mali.

Sitan Imprim, doté des technologies de dernière génération, a coûté un investissement de 800.000.000 FCFA mobilisés par le promoteur avec le concours de la BNDA. Par ailleurs, il a adressé un message fort à l’endroit des autorités pour que son retour au pays ne soit pas un regret.  Le maire de la commune V, Amadou Ouattara, dans son mot de bienvenue a rassuré que la mairie restera à la disposition de cette imprimerie dans sa commune afin qu’elle soit un vecteur de développement socio-économique.

Selon le ministre Mohamed Aly Ag Ibrahim, il y a trente ans, aucun gouvernement du Mali n’avait voulu créer un ministère dédié à l’industrie. La création du département de l’industrie est venue après une large réflexion du Président de la République Ibrahim Boubacar Kéïta.  Pour lui, cette initiative de Moussa Traoré est très encourageante et très salutaire. Parlant des maliens de l’extérieur, le ministre a affirmé qu’ils doivent s’inspirer de l’exemple de Moussa Traoré. « Bien qu’ils envoient la somme de 400 milliards FCFA par an, cette somme n’est destinée qu’à la consommation.  Les Maliens de l’extérieur doivent penser à investir dans l’industrie afin de favoriser la création d’emplois au Mali et s’assurer d’un lendemain meilleur dans leur pays », a déclaré le ministre qui a réitéré le soutien de son département au promoteur de Sitan Imprim pour l’atteinte de ses objectifs.

Drissa Togola

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *